Un demi-milliard $ pour la route 1

FREDERICTON – Le budget en immobilisations du gouvernement provincial pour l’année financière 2012-2013 s’inscrit sous le signe de l’austérité. Il ne prévoit que 24 millions $ pour la mise en chantier de nouveaux projets, soit seulement 2,5 % de sa somme totale.

Pourtant, le budget s’élève à près d’un milliard, soit 947 760 millions $, mais ce montant est trompeur.

Trompeur parce que la part du lion de ce budget, 544 millions $, est consacrée au projet de la Porte d’entrée de la route 1 qui prévoit son élargissement à quatre voies sur toute sa longueur, de la frontière américaine à St. Stephen, à son raccordement à la Transca-nadienne à la hauteur de River Glade, à l’ouest de Moncton.

En déposant son budget en immobilisations, le ministre des Finances, Blaine Higgs, a déclaré qu’il «va à l’encontre des usages dont nous avons été témoins, consistant à bâtir au-dessus de nos moyens. Nous ne sommes pas en mesure d’investir dans des installations publiques qui ne sont pas nécessaires».

Ainsi, les autres dépenses en immobilisations sont donc de 404 millions $ pour 2012-2013.

Elles comprennent un financement pour l’achèvement de la voie de contournement de Caraquet. La facture totale de 45 millions $ de ce projet est partagée avec le gouvernement fédéral.

Il prévoit aussi la poursuite des travaux de conception ainsi que l’acquisition de terrains pour l’amélioration de la route 11, sans préciser toutefois où en seront les choses à la fin de l’année financière.

C’est un ministre des Finances plutôt avare de détails qui a présenté ce budget à l’Assemblée législative. Blaine Higgs laisse le soin à ses collègues ministres de divulguer les détails de leurs immobilisations lors de la séance d’aujourd’hui.

Les plus attendus sont bien sûr les ministres de la Santé, Madeleine Dubé, et de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Jody Carr.

Ce que l’on sait c’est que 49 millions $ sont prévus pour la santé, soit 26 millions $ pour des projets d’amélioration des biens immobiliers existants et 23 millions $ pour le remplacement de matériel médical.

Avec aussi peu de détails en éducation, alors que le budget alloue 104 millions $ pour l’infrastructure scolaire de la maternelle à la 12e, ce qui inclut 20 millions pour les travaux de réparation des établissements existants, et seulement 10 millions pour l’infrastructure des établissements postsecondaires.

Le budget d’immobilisations de 2012-2013 s’inscrit dans un plan de trois ans tel qu’annoncé préalablement par le ministre Blaine Higgs.

Il projette des dépenses d’immobilisations tout aussi modestes d’ici la fin du mandat du gouvernement actuel soit 438 millions $ en 2013-2014 et 487 millions $ en 2014-2015.