Membre du groupe Acadie Média|Lundi 24 novembre 2014
Vous êtes ici: Accueil » Actualités » Maisonnette: un candidat à la mairie âgé de 18 ans

Maisonnette: un candidat à la mairie âgé de 18 ans 

godin_jason

MAISONNETTE – Il a bien beau être jeune, mais Jason Godin estime avoir tout le bagage nécessaire pour rendre service à sa communauté. C’est en se présentant comme candidat à la mairie de Maisonnette que le jeune étudiant universitaire âgé de 18 ans souhaite le faire, et dans un but précis: faire rayonner le village depuis trop longtemps mis à mal par des querelles au sein de l’administration municipale ainsi que de la communauté, exprime-t-il avec aplomb à l’Acadie Nouvelle.

Alors qu’à son âge, on serait plutôt tenté de fuir la politique, Jason Godin, lui, a décidé d’y sauter à pieds joints. Il confie en entrevue que c’est la sortie récente de l’actuel maire du village, Lucio Cordisco, ainsi que sa volonté de rassembler les citoyens de son village autour de projets positifs pour le développement économique et communautaire qui le poussent à présenter sa candidature.

En décembre, le maire Cordisco a mentionné son intention de ne pas se représenter pour un deuxième mandat, sauf s’il n’y avait pas de candidature. Cette déclaration a sonné une cloche dans l’esprit de Jason Godin, qui soutient que Maisonnette mérite mieux qu’un maire élu par défaut.

«Je veux mettre un peu de vie dans le village et le faire rayonner davantage. Depuis les dernières années, il y a beaucoup de divisions au sein du conseil et dans la communauté. Presque à chaque réunion publique à laquelle j’assistais, de nouvelles chicanes faisaient surface. Pourtant, il y a beaucoup de gens qui ont du talent et qui pourraient faire beaucoup de choses pour le village. Ces personnes ne sont toutefois pas mises en valeur en raison des divisions qui y règnent», signale-t-il.

Le jeune homme se dit toutefois conscient du défi qui l’attend s’il est élu le 14 mai. Effacer les chicanes qui prévalent depuis les dernières années ne se fera pas du jour au lendemain, admet-il.

«Mais je pense pouvoir y arriver, parce que je ne suis pas partie prenante de ces divisions. Je crois que mon regard extérieur et ma vision renouvelée du village m’aideront à passer à travers tout ça», souligne celui qui vient tout juste de commencer des études en administration des affaires à l’Université de Moncton, campus de Shippagan.

Jason Godin souhaite mettre de l’avant des projets structurants dans lesquels la participation des citoyens serait centrale. Il promet aussi de travailler avec eux de façon transparente.

À cet égard, le jeune homme croit qu’il pourra mettre à profit ses compétences récentes de président du Comité Rencontre Maisonnette (responsable des activités du Congrès mondial acadien 2009 pour le village), de président du conseil étudiant de la polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet et de délégué étudiant au Conseil d’éducation du District scolaire 9 de la Péninsule acadienne, l’an dernier.

Et n’en déplaise à ceux qui croient qu’il lui sera difficile de concilier ses études et ses fonctions de maire, Jason Godin assure qu’il pourra faire les deux sans anicroche.

«Mon expérience des deux dernières années m’a démontré que je pouvais gérer mes horaires sans que l’un entre en conflit avec l’autre. Aussi, si j’ai décidé de me lancer dans la course à la mairie, c’est qu’il n’y avait pas vraiment d’activité parascolaire qui m’attirait à l’université. Je me suis dit que quant à vouloir m’engager dans quelque chose, aussi bien le faire pour ma communauté», renchérit Jason Godin.

Si Jason Godin, qui aura 19 ans le 21 janvier, est élu maire de Maisonnette le 14 mai, il pourrait être en passe de devenir l’un des plus jeunes maires, sinon le plus jeune, de l’histoire de la province.

Cordisco prône la prudence

L’actuel maire de Maisonnette, Lucio Cordisco, estime que la candidature de Jason Godin est de bon aloi pour le village. Il compte néanmoins déposer sa candidature, malgré ce qu’il avait mentionné en décembre.

Lucio Cordisco juge que, malgré la bonne volonté du jeune prétendant au siège de premier magistrat du village, ce dernier devra démontrer qu’il a tous les outils en mains pour bien exercer ses fonctions.

«Je n’ai rien contre les jeunes, au contraire. Mais je ne sais pas ce qu’il veut faire pour le village. Et moi, il faut que je le sache. Alors, jusqu’à nouvel ordre, je suis obligé de préparer tous mes documents pour déposer ma candidature. Il est encore possible que je me retire durant la course. Et puis, même si j’ai 76 ans, j’ai encore la force de rester», signale M. Cordisco. Jason Godin, qui a rencontré le maire à deux reprises afin de lui demander conseil, est fermement résolu à mener la bataille jusqu’au bout, quoi qu’en dise celui qu’il pourrait affronter durant sa campagne électorale.

«Ce n’est pas parce que je suis jeune que je ne suis pas capable de faire le travail. À notre première rencontre, le maire sortant m’avait donné son soutien. Aujourd’hui, il semble vouloir changer son fusil d’épaule. Au bout du compte, ce sera aux citoyens de Maisonnette de décider», tranche le jeune candidat.

Martin Roy
À propos de Martin Roy

Acadien par son grand-père paternel, Martin Roy est né et a grandi à Chicoutimi, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il est diplômé en Arts et technologie des médias, option Presse écrite, du cégep de Jonquière. Il est journaliste culturel et général et pupitreur Canada-Monde à l’Acadie Nouvelle depuis juin 2003. Il est aussi...
En savoir plus