Une lutte à deux dans le quartier 1 à Dieppe

DIEPPE – Jean-Marc Brideau passe de l’arrière-scène à l’avant-scène. Après voir été gérant de campagne pour l’ancien maire de Dieppe, Yvon Lapierre, l’Acadien briguera le poste de conseiller pour le quartier 1.

Une lutte à deux se dessine ainsi dans ce quartier de la cité acadienne. M. Brideau, originaire de Tracadie-Sheila, devra en effet se mesurer au vétéran de la politique municipale, William Malenfant. À 82 ans, M. Malenfant a été maire de Dieppe de 1971 à 1977 et de 1983 à 1998.

Depuis sont arrivé M. Brideau a été très impliqué à Dieppe. Il a entre autres siégé aux conseils d’administration de la Caisse Populaire de Dieppe et du Centre hospitalier universitaire George-L.-Dumont. Il s’implique également dans la campagne de l’Arbre de l’espoir.

À 59 ans, celui qui est établi à Dieppe depuis plus de 30 ans vient de terminer une carrière dans la fonction publique fédérale. Il croit maintenant avoir le temps pour la politique municipale pour contribuer au développement économique de la municipalité.

«J’aimerais voir Dieppe continuer à être le chef de file qu’elle est en tant que ville francophone», affirme M. Brideau ajoutant qu’il désire mettre la main à la pâte pour s’assurer que le développement de la cité acadienne se poursuit.

À sa première expérience en tant que candidat, M. Brideau veut faire qu’une seule promesse. Il soutient qu’il sera à l’écoute de la population.

«Je veux être transparent et être à l’écoute des gens. Je ne veux pas juste en parler. Je veux être capable de l’apporter au conseil municipal», promet M. Brideau.

Les élections municipales se tiendront au Nouveau-Brunswick le 14 mai.