Le député Jim Parrott accueille bien la lettre des leaders acadiens

FREDERICTON – Le député indépendant de Fundy-River-Valley, le Dr Jim Parrott, estime que la lettre ouverte signée par plus d’une centaine de leaders de la communauté acadienne et francophone est un pas dans la bonne direction.

Expulsé du caucus des députés conservateurs il y a quelques semaines pour avoir critiqué la dualité en santé, le Dr Parrott maintient qu’il est d’abord et avant tout contre les dédoublements inutiles et coûteux en santé.

«Je pense que ce qui se produit en ce moment, c’est que les voix qui disent «nous devons nous assoir ensemble» commencent à se faire entendre», affirme le Dr Parrott.

«Vous ne pouvez pas avoir un groupe qui dit une chose et un autre qui réagit sans jamais se rencontrer. Il faut que tout le monde soit dans la même pièce», insiste le Dr Parrott.

«Que le patient parle français ou anglais n’a pas à entraver la qualité des services qu’il reçoit», poursuit-il.

«Je crois qu’à travers la province, les patients devraient être traités dans la langue de leur choix», répète le cardiologue à la retraite.

Le député indépendant veut également que l’on «dépolitise» le débat sur les soins de santé afin de le ramener à l’essentiel, c’est-à-dire le patient.

Il souhaiterait que les décisions concernant l’établissement de centres de soins secondaires et tertiaires se fassent sur la base des besoins de la population sans que la langue ou la culture soit une entrave aux services. 

Mais il se dit ouvert au débat et croit que plus il y aura de dialogues entre les deux communautés linguistiques, plus il sera possible d’atteindre l’objectif d’un système bilingue pouvant desservir la population partout dans la province.

Le Dr Parrott rappelle que le centre de soins cardiaques qu’il a jadis dirigé à Saint-Jean a toujours été en mesure de traiter les patients des deux communautés linguistiques dans la langue de leur choix.

Il conclut que si cela a été possible à ce centre, cela devrait être possible dans tous les autres établissements de soins spécialisés de la province.