Membre du groupe Acadie Média|Lundi 28 juillet 2014
Vous êtes ici: Accueil » Actualités » Opération Nez rouge lance sa campagne dans la Péninsule acadienne

Opération Nez rouge lance sa campagne dans la Péninsule acadienne 

dc_nezrouge

SHIPPAGAN – Pour une huitième année consécutive, Opération Nez rouge est de retour dans la Péninsule acadienne.

L’organisme a fait son lancement officiel vendredi matin à Shippagan. Le service de raccompagnement sera offert les vendredis et samedis du 30 novembre au 29 décembre, ainsi que le lundi 31 décembre.

En 2011, Opération Nez rouge a effectué 1342 raccompagnements dans la Péninsule acadienne, dont 271 lors de la veille du jour de l’An.

Malgré ce succès, le futur du service demeure dans une situation précaire.

«Le comité organisateur a de sérieux défis à relever. Premièrement, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse n’ont plus de commanditaire provincial, et ce, depuis 2011. L’an dernier le secrétariat national à Québec a couvert les frais d’assurance et les frais de matériel promotionnel. En mars dernier, le secrétariat national nous a informés que c’est de notre responsabilité d’assurer une couverture d’assurance et payer pour le matériel promotionnel. Pour nous, dans la Péninsule acadienne, il s’agit d’une dépense de plus de 6000 $. Grâce à notre maître d’oeuvre et nos commanditaires, il sera possible de relever ce défi cette année», affirme Gaétan Germain, président et coordonnateur d’Opération Nez rouge Péninsule acadienne.

Gaétan Germain fait également mention du défi perpétuel de la participation de bénévoles.

«Ça marche fort, je pense que les gens sont sensibilisés à la cause. Le fait que le bénévolat soit là, les gens veulent s’impliquer, les commanditaires s’impliquent, mais il ne faut pas lâcher. Il faut continuellement s’attarder au recrutement des bénévoles et d’être innovateur dans le recrutement. Cette année, des efforts spéciaux seront faits pour aller chercher des gens qui restent chez eux le 31 décembre et ne savent pas quoi faire», souligne-t-il.

Cette année, l’organisme s’est donné comme objectif de recruter 550 bénévoles.

Bien que le service soit gratuit, on encourage les utilisateurs à offrir un pourboire. L’argent recueilli sera versé à différents clubs Richelieu de la région, car ce sont ces derniers qui agissent à titre de maître d’oeuvre de la campagne.

Ailleurs au Nouveau-Brunswick, le service de raccompagnement sera offert seulement à Oromocto-Burton cette année.

Plus de renseignements sont disponibles sur Internet (www.facebook.com/operationnezrougepa).

 
David Caron
À propos de David Caron

Détenteur d’un diplôme en journalisme de la Cité collégiale d’Ottawa, David Caron est journaliste au Nouveau-Brunswick depuis 2010 et travaille pour l’Acadie Nouvelle depuis 2012. Originaire de l’Ontario, il a commencé sa carrière avec un hebdomadaire francophone dans la Péninsule acadienne et à Dieppe. Avant de venir au Nouveau-Brunswick, il...
En savoir plus