Tragédie de Tracadie-Sheila: la GRC en saura plus dans une semaine

TRACADIE-SHEILA – L’enquête se poursuit pour déterminer les circonstances précises de l’accident qui a coûté la vie, la semaine dernière, à quatre jeunes de la Péninsule, âgés de 17 à 20 ans.

Dans la nuit du 21 au 22 décembre, leur voiture a plongé dans les eaux glacées de la Grande rivière Tracadie. Le véhicule circulait alors sur une portion isolée de la route 370 sur le terrain de l’ancien camp militaire de Tracadie-Sheila.

«Cela va prendre une semaine ou deux avant d’avoir tous les résultats», prévient le sergent Stephen Dibblee, porte-parole de la GRC.

«On attend toujours les résultats des analyses toxicologiques et le rapport de l’expert en reconstitution d’accident. Avec ces deux éléments, on pourra mieux comprendre l’accident.»

L’hypothèse toujours privilégiée est celle d’une perte de contrôle en raison notamment d’une côte rendue glissante par la pluie verglaçante cette nuit-là.

L’alerte avait été donnée par les occupants d’une deuxième voiture qui précédait celle des victimes.

«Ne les voyant pas venir, ils ont fait demi-tour et ont appelé le 911», poursuit le sergent Stephen Dibblee en précisant que les occupants des deux voitures se connaissaient.

Les corps des quatre victimes avaient été retrouvés quelques heures plus tard dans l’habitacle de la voiture submergée dans les eaux de la rivière.

Les dernières funérailles pour les quatre jeunes ont été célébrées vendredi.

La cérémonie funèbre pour Tommy Losier a eu lieu dans la paroisse catholique de Sainte-Rose-de-Lima, à Tracadie-Sheila.
Le jeune homme de 18 ans est décédé en compagnie de Marie-Hélène Gauvin, âgée de 17 ans et originaire de Pointe Canot; de Brian Basque, âgé de 19 ans et originaire de Sainte-Rose; ainsi que d’Alexandre McGraw, âgé de 20 ans et originaire de Losier Settlement.

Les funérailles ont eu lieu depuis Noël, alors que des centaines d’amis et de proches ont assisté aux cérémonies dans des églises de la Péninsule acadienne.