Membre du groupe Acadie Média|Vendredi 28 novembre 2014
Vous êtes ici: Accueil » Actualités » Un paradis devenu «un enfer» à Robertville

Un paradis devenu «un enfer» à Robertville 

02a_inondation_robertville

ROBERTVILLE – La rivière Millstream est sortie de son lit pour venir inonder une partie de l’allée Belle Rive à Robertville.

Lucien et Géraldine Doucet qui habitent sur l’allée Belle Rive dans la petite localité de Robertville, près de Beresford, ont connu tout un réveil jeudi.

Vers 5 h, Mme Doucet a entendu un tapage. Du coup, elle a réveillé son mari et ils se sont rendu compte que l’eau rentrait dans la maison. Les Doucet ont dû évacuer les lieux, car la rivière a pris d’assaut la propriété.

«Ça a monté très vite, je dirais à deux, trois pieds de la maison. Les meubles sont trempés, mais nous les avons soulevés un peu. Pour l’instant, je n’ai pas pu constater l’étendue des dégâts. Nous allons voir la totalité des dommages quand l’eau sera complètement descendue», a dit Lucien Doucet à l’Acadie Nouvelle.

Résidant à cet endroit depuis 25 ans, c’est la deuxième fois en un an qu’ils connaissent ce problème. L’an dernier, de fortes pluies au printemps ont occasionné des dégâts majeurs à leur domicile. 

«La première fois, c’étaient les grosses pluies. Nous avions refait la maison à la grandeur et voilà que ça recommence à cause d’une fonte de neige trop rapide. En 25 ans, ce n’était jamais arrivé, mais là, deux années de suite, c’est trop», se désole-t-il.

Cette fois-ci, ils envisagent de se reconstruire ailleurs, mais toujours à Robertville.

«Le monde disait que c’était un paradis, mais c’est devenu un enfer. Si on se reconstruit, ce ne sera pas au niveau de la mer», lance M. Doucet.

D’autres voisins des Doucet ont aussi vu leur maison inondée, mais ils ont pu y demeurer. Pour certains, il s’agissait également d’une deuxième fois en l’espace d’un an.

Béatrice Seymour
À propos de Béatrice Seymour

Née en Guadeloupe, une île française, Béatrice Seymour habitait dans la région parisienne avant de découvrir le Canada, au milieu des années 1990. Après des études de droit à Paris, elle a œuvré dans le monde des affaires, à Bathurst. Au début des années 2000, Béatrice a décidé de réaliser...
En savoir plus