Budget fédéral: pas d’impact sur l’APÉCA selon Valcourt

FREDERICTON – Le ministre d’État responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APÉCA), Bernard Valcourt, croit que le budget fédéral déposé jeudi n’aura pas d’impact néfaste sur les activités de cette agence fédérale.

«Vis-à-vis l’Atlantique, les coupures, c’est minime. Le ministre (des Finances Jim) Flaherty a été clair, le plus grand pourcentage de réductions budgétaires va découler des opérations du gouvernement. Ça va être vrai au niveau de l’APÉCA, au niveau du ministère des Pêches et Océans et au niveau de beaucoup d’autres ministères», a déclaré M. Valcourt.

«La réduction du budget de l’APÉCA est de 5,8 %. C’est une petite réduction qui va nous permettre de garder des budgets robustes, solides pour nos programmes d’aide à l’entreprise, pour nos programmes d’aide aux communautés, ainsi que nos programmes qui favorisent la recherche, le développement et l’innovation, ainsi que les échanges commerciaux internationaux», a-t-il ajouté.

«Ce qui importe pour nous, c’est que les programmes d’assistance, les programmes névralgiques qui peuvent favoriser la création d’emplois et la croissance économique soient maintenus, et puis ils sont rehaussés à bien des égards», a soutenu M. Valcourt.

«Le 5,8 % de coupures à l’APÉCA va découler principalement des opérations. On va livrer de façon plus efficace et efficiente les différents programmes. Ça va avoir bien sûr des conséquences sur le nombre d’employés qui livrent les programmes ou qui travaillent à l’APÉCA malheureusement. Mais entre maintenir des emplois pour simplement maintenir des emplois et l’entreprise, bien on va favoriser les entrepreneurs», a indiqué le ministre.