Pêche au crabe des neiges: le quota est doublé

CARAQUET – Le quota pour la pêche au crabe des neiges dans le sud du golfe du Saint-Laurent a été fixé à 22 000 tonnes, soit plus du double de l’année dernière.

En 2011, le quota était de 10 677 tonnes pour le sud du golf. Cette année, avec un total admissible de capture (TAC) fixé à 22 000 tonnes, les pêcheurs pourront pêcher deux fois plus de crabes des neiges que la précédente saison.

L’avis aux pêcheurs a été communiqué officiellement mardi après-midi par le ministère des Pêches et des Océans (MPO). Comme on peut se l’imaginer, il a été très bien accueilli par les professionnels de la mer.

«C’est certain que tous les pêcheurs sont contents. Ils ont un large sourire», assure Martin Noël, le président de l’Association des pêcheurs professionnels crabiers acadiens (APPCA).

«On attendait ça depuis la semaine passée. C’est un grand soulagement de voir le quota revenir à des niveaux normaux, comme on avait en 2009. Cela représente quand même une augmentation très intéressante par rapport à l’année passée.»

Ce quota est une excellente nouvelle, mais n’est pas réellement une surprise, reconnaît M. Noël.

«On ne s’attendait pas à moins. C’est ce qu’on avait demandé lors de la réunion du comité consultatif au mois de mars.»

La demande des pêcheurs était justifiée par l’augmentation de la ressource mise en évidence dans l’avis scientifique rendu le mois dernier par le MPO. Le stock de crabes des neiges mâles adultes avait été estimé à 63 162 tonnes pour 2012, contre 35 795 tonnes l’année précédente.

Dans son communiqué, le ministère des Pêches et des Océans précise que le quota «représente un taux d’exploitation uniforme de 34,8 %». Un autre avis sera émis sous peu pour préciser les mesures de gestion et la date cible d’ouverture pour 2012 pour chacune des zones de gestion du sud du golfe du Saint-Laurent.

Cette date d’ouverture de la pêche au crabe des neiges n’est pas encore officielle. Depuis plusieurs années, elle est fixée habituellement cinq jours ouvrables après la publication du plan de pêche. Un délai qui pourrait être raccourci cette année à la demande des pêcheurs.

Avec un printemps relativement précoce, les glaces ont quasiment toutes disparu des ports où les pêcheurs se préparent activement depuis la semaine dernière à partir en mer. À moins d’une dégradation des conditions météorologiques, le lancement de la pêche pourrait se faire avant la fin de la semaine.