Vision d’avenir à Moncton

MONCTON – Quatre architectes chevronnés présentent leur vision d’un complexe multifonctionnel de sport et de divertissement au centre-ville.

Le brouillard se dissipe peu à peu autour de l’un des plus grands projets de la Ville de Moncton depuis des décennies.

Quatre firmes d’architectes de la région ont accepté de se prêter au jeu imaginé par la municipalité afin de donner l’eau à la bouche à ses citoyens et continuer à les faire rêver.

Carole Nadeau (Nadeau Soucy Ellis), Michel Gallant (Exp), Raven Spanier (Architecture 2000) et Pierre Gallant (Architectes 4) ont présenté chacun leur tour au public jeudi leur maquette virtuelle de ce à quoi pourrait ressembler le complexe multifonctionnel de sport et de divertissement.

Le sort est loin d’en être jeté sur ce projet d’amphithéâtre qui remplacerait le vieillissant Colisée de Moncton, mais une étape importante a été franchie le mois dernier lorsque la Ville a conclu une entente d’option en vue d’acquérir le terrain du centre commercial Highfield Square, qui fermera ses portes à l’automne.

En dépit de la variété d’idées dont ont fait preuve les quatre architectes, plusieurs éléments similaires dans leur présentation seront sans doute des incontournables le moment venu d’adopter un véritable plan de construction.

Tous veulent faire de l’intersection entre les rues Main et Highfield «le véritable cœur du centre-ville comme il l’était autrefois», a avancé Pierre Gallant.

Au-delà d’un amphithéâtre et des salles de conférences, le complexe devra avoir un caractère à usages multiples intégrant des aspects résidentiel, commercial et culturel.

«Nous voulons créer un endroit attirant à l’année qui sera vivant pendant les quatre saisons sans que la neige ou la pluie soient des obstacles», a déclaré Michel Gallant lors de sa présentation.

Les restaurants et les cafés-terrasses côtoieraient ainsi les espaces à bureaux, les copropriétés (condominiums) et les petits commerces.

Chaque maquette des architectes prévoit aussi au moins un grand parc ou une grande place extérieure.

Peu importe le concept choisi, l’arrivée du complexe multifonctionnel marquera sans doute la fin du règne de l’automobile au centre-ville au profit des piétons.

«J’ai voulu faire un endroit pour les gens plutôt que pour les véhicules comme le Highfield Square en ce moment», a commenté Carole Nadeau.

Deux présentateurs ont inclus dans leurs plans des passerelles pour piétons entre les différentes parties du complexe.

Contrairement au Colisée de Moncton, aucun grand parc de stationnement n’a été prévu par les architectes. Si des garages à étages sont une possibilité, ils ne seront certainement pas légion.