Dominic Cardy obtient la confiance des partisans du NPD

FREDERICTON – Le chef du NPD du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, a reçu un vote de confiance de 82 % des membres du parti réunis en congrès biennal à Saint-Jean, au cours de la fin de semaine.

Quelques heures à peine avant le vote, M. Cardy avait prononcé un discours au cours duquel il a reçu quelques ovations de la salle.

À deux ans et demi du prochain scrutin provincial, le chef néo-démocrate a demandé à ses militants s’ils se sentaient prêts à voir leur parti occuper un rôle de premier plan.

«Êtes-vous prêts à gagner?», a lancé le chef néo-démocrate à son auditoire.

Au cours de son allocution d’un peu plus de trente minutes, Dominic Cardy a été particulièrement cinglant à l’égard de l’industrie du gaz de schiste.

«Les prix du gaz naturel sont à leur plus bas niveau depuis très longtemps. Et en plus, nous n’avons aucune raison de croire que les compagnies gazières qui veulent exploiter cette ressource vont accorder l’importance qui revient à la protection de notre environnement. Certains ont suggéré qu’il faudrait peut-être traîner ces compagnies en justice. À mon avis, il existe un seul processus légal pour mettre fin à leurs activités: cela s’appelle une élection», a affirmé le chef du NPD provincial sous un tonnerre d’applaudissements.

Il n’a pas non plus manqué de s’en prendre à ses adversaires politiques que sont les libéraux et les conservateurs.

«Il est temps de mettre fin à la culture de favoritisme politique qui existe dans la province. Mais ce ne sont pas les deux partis politiques qui en bénéficient depuis des dizaines d’années qui le feront. Pourtant, ce favoritisme politique n’est pas seulement immoral, il nuit également au développement économique de la province», a expliqué le chef néo-démocrate.

Par ailleurs, les délégués ont adopté plusieurs résolutions lors de ce congrès biennal.

Celles préconisant le rétablissement du Conseil consultatif sur le statut de la femme, l’indexation du salaire minimum au coût de l’inflation ainsi que l’imposition d’un moratoire sur le développement de l’industrie du gaz de schiste ont toutes été adoptées.

Par contre, la résolution sur l’équilibre budgétaire qui suggérait une augmentation temporaire de la TVH a été défaite.

Par ailleurs, le chef de l’opposition officielle aux Communes, Thomas Mulcair, a fait un passage remarqué à ce congrès.

Il en a profité pour souligner que l’Atlantique est une région importante à ses yeux et qu’il compte y faire élire davantage de députés lors des prochaines élections fédérales.

[AUDIO]

M. Mulcair a de plus indiqué qu’il demanderait au député néo-démocrate d’Acadie-Bathurst, Yvon Godin, de prêter main-forte au chef provincial Dominic Cardy afin de l’aider à réaliser une percée au Nouveau-Brunswick.