Planchodrome de Dieppe: inauguration prévue le 16 juin

DIEPPE – Actuellement en travaux, le planchodrome de Dieppe devrait être inauguré en juin. Construit à l’initiative de la Maison des jeunes, le module sera composé de trois bols connectés entre eux.

Les amateurs dieppois de vélos BMX, de planches et de patins à roulettes vont être heureux. Les travaux du planchodrome avancent et le parc devrait être opérationnel d’ici peu.

«Nous prévoyons une inauguration le 16 juin», précise Jeannot Ouellet, de la Maison des jeunes de Dieppe.

«C’était une demande des jeunes depuis quelque temps et surtout de ceux qui font du bicycle.»

En effet, ces derniers ne peuvent, actuellement, se rendre sur le site de Moncton, car lorsqu’ils tombaient, leurs vélos endommageaient le ciment. De même, leur vitesse et la présence des autres amateurs de sports extrêmes rendaient le site dangereux.

«Nous avons mis un béton spécial et des blocs au milieu du futur planchodrome pour les obliger à réduire leur vitesse», indique M. Ouellet.

Mais que les jeunes se rassurent, l’association a prévu une structure pour tous les âges puisque les trois bols seront de taille différente (4, 5 ou 6 pieds). Ils ne devraient donc pas y perdre en sensations.

Ainsi, pour construire le planchodrome, situé à côté de la Maison des jeunes, l’association a dû s’attacher les services d’une compagnie de Vancouver: l’entreprise Silver Line.

«C’est très compliqué. Nous avons sept experts qui travaillent pour réaliser cette structure qui doit être parfaitement lisse. On ne pouvait pas confier ce travail à n’importe qui», ajoute M. Ouellet.

Un manque à gagner de 92 232 $
Le financement du planchodrome pose, en revanche, problème. En effet, l’ouvrage coûte la bagatelle d’environ 350 000 $ financés en partie par la province (environ 50 000 $) et par la Ville de Dieppe (environ 200 000 $).

«Nous avons un manque à gagner de 92 232 $ et nous allons devoir assécher notre fonds de fiducie de 50 000 $. Nous ne pouvons pas dépenser plus», selon Jeannot Ouellet

La Maison des jeunes a fait déjà plusieurs demandes de financement, mais après plusieurs refus, M. Ouellet se pose des questions.

«Je pense que les planchodromes sont mal vus dans notre communauté, car ils sont synonymes d’endroits où les jeunes traînent ou fument. Ce ne sera pas le cas à Dieppe», rassure-t-il.

Le planchodrome de Dieppe sera ainsi totalement sécurisé et fermé. Seuls les membres de la Maison des jeunes pourront pratiquer leur passion.

D’ici là, un peu de patience, l’inauguration devrait donc avoir lieu le 16 juin 2012, soit exactement 12 ans après l’ouverture de la Maison des jeunes le 16 juin 2000.