Membre du groupe Acadie Média|Mercredi 30 juillet 2014
Vous êtes ici: Accueil » Actualités » Accusé d’avoir floué le Village de Clair: l’individu avoue sa culpabilité

Accusé d’avoir floué le Village de Clair: l’individu avoue sa culpabilité 

07a_sylvain_cossette

EDMUNDSTON – Richard Gibeault, accusé d’avoir floué le Village de Clair pour quelques dizaines de milliers de dollars, enregistre un plaidoyer de culpabilité et demande à ce que sa cause soit transférée dans la province de Québec, où il habite.

Par l’entremise d’un avocat de service, M. Gibeault s’est reconnu coupable des gestes qu’on lui reproche, mercredi matin, en Cour provinciale à Edmundston.

Il y a deux semaines, il a demandé à ce que son dossier soit transféré dans la province voisine du Québec. Étant donné qu’il a enregistré un plaidoyer de culpabilité, le procureur de la Couronne, Me Pierre Roussel, ne s’est pas objecté à la requête.

Sa cause reviendra devant le tribunal à Edmundston le 23 mai. Tous les documents relatifs au transfert de son dossier devraient être obtenus à ce moment et on devrait savoir si sa demande est officiellement approuvée.

Le 29 février, une accusation d’avoir floué le Village de Clair par la supercherie ou le mensonge pour une somme supérieure à 5000 $ a été déposée à son endroit. M. Gibeault est l’un des organisateurs d’un spectacle de Sylvain Cossette prévu dans la localité en août 2009, mais qui n’a jamais été présenté.

Il était l’un des partenaires de la compagnie G.I.P. (Gestion International Productions) responsable d’organiser ce spectacle. Il est le seul à faire face à la justice dans ce dossier.

Dans cette affaire, le Village de Clair dit avoir perdu un montant d’environ 75 000 $, incluant une somme remise en garantie à la gérance de l’artiste et les dépenses de promotion.

Sylvain Cossette devait présenter quelques spectacles dans le cadre d’une tournée de quelques arrêts au Nouveau-Brunswick. Elle a été contremandée avec un court préavis. Les raisons demeurent nébuleuses. La localité n’avait pas d’assurances en cas d’annulation de l’événement.

Le Village de Clair a endossé l’emprunt de son Comité organisationnel récréatif et paroissial pour ce spectacle majeur devant se dérouler durant son festival estival. La municipalité soutient que tous les frais, environ 75 000 $, ont été payés en entier avant sa tenue en attendant le retour de fonds par la vente de billets.

Une poursuite au civil a été déposée dans la province de Québec contre la compagnie G.I.P. par la municipalité du Haut-Madawaska.

L’entreprise a déclaré faillite la veille de la procédure, en mars 2011.

Le Village de Clair n’a pu récupérer les montants en litige qui n’ont pas été précisés. Toutefois, un jugement de la Cour supérieure du Québec, émis en mars 2011, a ordonné à la compagnie G.I.P. de verser un dédommagement de 27 280 $ au Village de Clair. Aucun remboursement n’a été effectué jusqu’ici.

Gilles Duval
À propos de Gilles Duval

Originaire de Québec, Gilles Duval travaille pour l’Acadie Nouvelle depuis le lancement de la version provinciale du quotidien en septembre 1989. Diplômé de l’université Laval, il a fait ses premières armes en journalisme en 1988 pour le défunt hebdomadaire l’Express du Sud-Est, dans la région de Shédiac, Cap-Pelé, Dieppe et...
En savoir plus