Lutte à deux à la mairie de Shippagan

SHIPPAGAN – Les électeurs de Shippagan pourront finalement choisir entre deux candidats pour élire leur prochain maire, avec la candidature de Tilmon Mallet.

Tilmon Mallet fera face à André Robichaud dans la course à la mairie, ce qui donnera du choix aux électeurs après qu’un des candidats, Marc Cormier, a décidé de se retirer de la course peu de temps avant la date limite pour les inscriptions sur la liste électorale. Âgé de 62 ans, M. Mallet se présente comme un jeune retraité très engagé qui a beaucoup de temps à consacrer à sa municipalité.

Comme maire, il tenterait de faire davantage participer la communauté dans les décisions de la Ville, de façon à ce que les citoyens se l’approprient encore plus. Il envisage la même chose en ce qui concerne les conseillers, qu’il voit prendre de plus grands rôles dans divers dossiers, et même à agir en tant que porteurs et porte-parole de certains projets.

Président de la Corporation de l’amélioration du centre-ville de Shippagan depuis près de deux ans, Tilmon Mallet y a mis en pratique des méthodes de travail basées sur la planification et l’analyse dont il entend s’inspirer dans ses fonctions de maire, s’il devait être élu.

En ce sens, il a élaboré un programme basé sur les quatre C, que sont la communication, la coopération, la collaboration et le consensus. Parmi ses projets, il dit vouloir élaborer une planification stratégique de cinq ans qui, additionnée aux quatre C, donnerait une communauté en santé, ajoute Tilmon Mallet. Communauté en santé au sens large, précise-t-il, en parlant aussi bien de santé économique que de soins de santé et de vieillissement de la population.

En ce sens, il se demande pourquoi Shippagan ne dispose pas d’une clinique de médecine générale, comme tant d’autres municipalités. Une lacune qu’il aimerait bien voir comblée, avec l’aide de la communauté, d’où son désir de voir la population collaborer davantage et mieux communiquer ses préoccupations et suggestions à la municipalité, dans un climat de confiance.

«L’intention est de créer un climat de confiance avec la population. Aujourd’hui, les gens ont tendance à penser que c’est à l’hôtel de ville de régler tous les problèmes, tandis qu’en réalité, c’est toute la communauté qui doit s’en occuper», de faire valoir le candidat à la mairie de Shippagan.

En matière de développement, Tilmon Mallet aimerait que soient regroupés les divers organismes de promotion économique, pour plus d’efficacité. Étant donné l’importante quantité de programmes de soutien auxquels la municipalité pourrait avoir accès, il souhaite également l’embauche d’un agent de développement pour favoriser l’épanouissement de Shippagan, et voir à ce que la ville prenne la place qui lui revient, en misant sur ses particularités et ses forces.

Très affable, mais de personnalité réservée, le candidat Mallet reconnaît qu’il n’a pas le profil du politicien typique doté personnalité exubérante. Comme son père Domitien, qui a été conseiller municipal dans les années 1970, il ne se présente pas comme affilié à un parti et il est libre d’influence. Il dit vouloir mener une campagne à son image, et non partisane et négative envers son unique opposant.