Un professeur de l’U de M lance une application pour améliorer son coup roulé au golf

MONCTON – Le professeur du Département de mathématiques et statistiques de l’Université de Moncton, Samuel Gaudet, a dévoilé jeudi au Club de golf Royal Oaks de Moncton une application pour iPhone et iPod qui permet d’analyser et d’améliorer la performance du golfeur à l’exécution des coups roulés.

L’application iPerfectPutt, comme son nom le laisse entendre, est disponible seulement en anglais sur l’App Store d’Apple depuis jeudi. Selon son créateur, l’anglais est la langue du marché, mais cela ne signifie pas que l’application ne sera jamais traduite.

«Ça ne veut pas dire que ça va demeurer comme ça infiniment, mais c’est une réalité du monde des affaires. La langue commerciale pour le golf, et même la musique, c’est l’anglais. Ça ne veut pas dire qu’elle ne pourra pas être produite en français», a expliqué le professeur Gaudet.

Le directeur du Bureau de soutien à l’innovation, Réjean Hall, soutient que le logiciel n’a pas été traduit immédiatement afin d’épargner du temps et de profiter du début de la saison de golf.

«Évidemment, sur le marché mondial, c’est urgent de profiter du début de la saison pour lancer l’application sur iTunes (le service d’Apple où on peut acheter les applications)», a déclaré M. Hall.

iperfectPutt est gratuit. Par contre, pour avoir accès à toutes les fonctionnalités, il faut débourser un maximum de 14,99 $. Les droits de l’application appartiennent à M. Gaudet. Cependant, un partenariat a été créé entre le professeur et l’Université de Moncton pour le partage des revenus que pourrait engendrer le logiciel. De plus, les gains pourraient également servir au financement du laboratoire du Département de mathématiques et statistiques.

Samuel Gaudet a mis un an environ à conceptualiser l’application. Des formules complexes couplées aux différents capteurs à l’intérieur du iPhone 4 permettent d’analyser plusieurs aspects du coup roulé, comme la force de frappe, le plan de l’élan, l’orientation et le rythme. En temps réel, le logiciel offre une rétroaction sonore afin d’indiquer au golfeur s’il est en train d’effectuer un bon ou un mauvais coup. Il peut ensuite analyser sa performance grâce à différents tableaux et statistiques.

Dans l’App Store d’Apple pour les appareils mobiles, l’application de M. Gaudet semble unique.

«Par rapport aux autres applications disponibles, c’est la seule qui analyse chaque aspect de l’élan, en plus, c’est la seule qui nous offre une rétroaction en temps réel quand on produit l’élan», avance le professeur.

M. Gaudet n’a aucune attente en ce qui a trait à sa première application. Le marché des applications est très compétitif. Pour connaître un succès, il faudra que son produit puisse se démarquer du lot.

«Tout l’aspect compétitif est un défi majeur. Tout va dépendre si on est capable de faire connaître l’application ou non. Si l’application est connue et que d’autres compagnies ne font pas la même chose, je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose», souligne l’Acadien.

Il y a aussi la possibilité de vendre l’application à une grande entreprise comme Ping, qui fabrique déjà le support s’accrochant au bâton qui permet d’utiliser l’application de Samuel Gaudet. Ping est une compagnie très connue dans le milieu du golf, qui fabrique des bâtons de haute performance.