Près de 200 000 $ recueillis pendant le Radiothon des Roses

BATHURST – Près de 200 000 $ ont été recueillis vendredi, dans le cadre du Radiothon des Roses diffusé sur les ondes de la station CKLE.

Ce marathon de 12 heures, qui vise à recueillir des fonds pour les quatre fondations hospitalières des régions Chaleur et Péninsule acadienne, en était à sa 6e édition.

Et l’événement fut un véritable succès, alors que les objectifs que s’étaient fixés les quatre grands secteurs – Lamèque-Shippagan, Tracadie-Sheila, Caraquet et Chaleur – ont tous été atteints, et même amplement dépassés par endroits.

Le résultat est particulièrement frappant dans la région de Lamèque-Shippagan alors que l’objectif de départ de 15 000 $ a été plus que doublé, frôlant les 33 000 $. À Caraquet où l’objectif était de recueillir 25 000 $ en dons, l’organisation aura finalement amassé 34 800 $. Un montant de 31 000 $ a par ailleurs été récolté à Tracadie-Sheila qui avait également comme objectif 25 000 $.

La population de la Péninsule acadienne aura donc été particulièrement généreuse lors de ce radiothon avec un total dépassant les 98 000 $ sur un objectif de 65 000 $.

Dans la grande région Chaleur, on s’était fixé comme but d’amasser 100 000 $, ce qui fut également atteint, mais de justesse.

«À 18 h, nous étions à un peu plus de 99 000 $. On a donc lancé un tout dernier appel aux dons afin d’atteindre notre objectif. Il a donc fallu qu’on étire le radiothon de quelques minutes pour y arriver, mais l’important, c’est qu’on y est arrivé», explique le directeur de la station CKLE, Armand Roussy.

Les chiffres préliminaires du radiothon font état d’un total de 189 898 $ pour l’ensemble des quatre régions participantes.

«C’est vraiment un très grand succès, car tout le monde a atteint et même dépassé ses objectifs. En matière d’argent, c’est définitivement une année record. Le plus que l’on avait atteint par le passé, c’est environ 180 000 $. Le résultat de cette édition va donc au-delà de nos espérances», ajoute M. Roussy.

À noter que 20 % du montant amassé dans chacune des trois régions de la Péninsule acadienne ira à Fondation de l’Hôpital régional Chaleur de Bathurst pour des fins d’achats d’appareils spécialisés dans le dépistage du cancer. Cette année, 150 000 $ étaient nécessaires pour l’achat d’un colposcope, un appareil à captation pour la glande thyroïde et un appareil pour les examens de mammographie. Puisque le gouvernement s’était déjà compromis avec une participation financière de 50 000 $, l’objectif était donc d’amasser les 100 000 $ restants entre les quatre fondations, ce qui a été amplement dépassé.

Pour ce qui est du pourcentage restant amassé dans les trois fondations péninsulaires (soit 80 %), il retournera à chacun des trois centres de santé de cette région pour financer différents projets ou services.

Où ira l’argent?
Chaque fondation hospitalière de la Péninsule acadienne conservera 80 % du montant recueilli dans leur secteur lors du radiothon. Comment entendent-elles se servir de cet argent? À Caraquet, les sommes serviront à répondre aux besoins du laboratoire, de la médecine, de la réadaptation, de la formation et prévention et du service de pastorale à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. À Tracadie-Sheila, ils iront au 2e Nord/soins concentrés et ergothérapie, aux soins ambulatoires et à la physiothérapie à l’Hôpital de Tracadie-Sheila. À Shippagan et Lamèque, ils serviront à répondre aux besoins de l’unité de médecine familiale, de la médecine, de la clinique de Miscou, ainsi que pour les soins spirituels, de la physiothérapie et du service de diététique et de stratégie du tabagisme à l’Hôpital et Centre de santé communautaire de Lamèque.