Saint-Léonard: le iPod utilisé à des fins thérapeutiques

SAINT-LÉONARD – Des résidants du Foyer Notre-Dame de Saint-Léonard font partie d’un projet-pilote canadien sur l’utilisation du iPod à des fins thérapeutiques.

Le foyer de soins Notre-Dame est l’un des trois établissements au Canada, les trois étant au Nouveau-Brunswick, à prendre part à un projet-pilote où la musique est utilisée afin d’améliorer la qualité de vie de ses résidants.

Le programme Well Tuned a été créé par Music and Memory, un organisme à but non lucratif basé à New York. Au Canada, l’Institut Atlantique sur le vieillissement, dont les bureaux sont dans la capitale provinciale, coordonne ce projet-pilote aussi à l’essai dans deux autres foyers de soins de Sackville et de Fredericton.

L’Institut et la Fondation Shelley & Donald Rubin ont conjointement octroyé 6000 $ pour rendre le programme disponible au Nouveau-Brunswick. Le financement sert à l’achat de iPod, d’écouteurs et de cartes prépayées pour accéder à iTunes.

Le projet-pilote permet aux résidants d’écouter une programmation musicale suggérée par les familles. «Il n’a été lancé que depuis trois semaines et déjà, nous constatons des effets positifs sur la qualité de vie des résidants», a dit le directeur du foyer de Saint-Léonard, Denis Michaud.

Le projet-pilote vise à analyser les bienfaits de la musique chez les personnes atteintes de démence, comme la maladie d’Alzheimer, ou encore pour celles qui souffrent de dépression, d’insomnie ou de maux physiques.

«La musique permet une approche non pharmacologique pour calmer l’anxiété, la dépression ou les comportements difficiles. D’autres avantages thérapeutiques sont aussi recherchés, comme l’amélioration du sommeil, de l’alimentation, de l’attention et de la socialisation ainsi que la diminution de la douleur», a mentionné Violette Thibodeau, directrice des soins infirmiers.

La coordonnatrice aux activités à l’unité de soins de longue durée, Kim Tardif, soutient que les premières expériences avec le programme ont été révélatrices.

«Dès la première fois que j’ai mis les écouteurs à l’une des patientes, je l’ai sentie se relaxer. D’après ses réactions, je pouvais dire quand une chanson finissait et une autre commençait. Je l’ai aussi entendue fredonner des airs», a-t-elle raconté.

Selon la coordonnatrice des activités à l’Unité des soins spécialisés, Edwina Bellefleur, la musique est une thérapie universelle qui finit par rejoindre les gens, qu’ils soient malades ou non.

«La musique avec l’iPod fait en sorte que la personne se sent dans son univers. Un son, une parole, nous ramène parfois là où on a entendu la mélodie pour la première fois», a-t-elle fait remarquer.

À Saint-Léonard, le projet-pilote durera trois mois. Cinq résidants y prennent part même si 15 appareils sont disponibles. Le foyer entend continuer à utiliser le concept pour ses bénéficiaires dans l’avenir.

Le Foyer Notre-Dame compte 45 résidants nécessitant des soins de niveau 3, soit 25 à son unité de longue durée et 20 autres à son unité spécialisée, où se trouvent les personnes atteintes de démence.