Le marathon des arts de la scène est lancé!

DIEPPE – Le Réseau atlantique de diffusion des arts de la scène (RADARTS) a récompensé le Centre communautaire Sainte-Anne de Fredericton, La Société culturelle Nigawouek de Néguac et le District scolaire francophone du Nord-Ouest. Cette remise de prix de reconnaissance a donné le coup d’envoi à la 17e FrancoFête en Acadie à Dieppe, mercredi soir.

RADARTS veut ainsi souligner trois diffuseurs qui se sont démarqués au cours de la dernière année.

Le Centre communautaire Sainte-Anne de Fredericton a reçu le prix Excellence pour avoir démontré son professionnalisme et son attachement à RADARTS ainsi que sa passion pour la diffusion des arts de la scène.

«On est très contents. C’est la reconnaissance de plusieurs années de travail de toute l’équipe ensemble et aussi de la part de la communauté parce que sans le public qui vient aux spectacles, il n’y en aurait pas», a déclaré le directeur du Centre communautaire Sainte-Anne, Thierry Arseneau, précisant que le centre diffuse des spectacles et organise des activités culturelles depuis 1978.

«Nous avons aussi développé des partenariats avec des entreprises en ville qui nous permettent de diffuser et de donner une vitrine à nos artistes acadiens et d’ailleurs à l’extérieur du centre. Au lieu d’être devenus une enclave, on est devenus comme un phare qui fait rayonner la francophonie à Fredericton», a poursuivi M. Arseneau.

La Société culturelle Nigawouek a obtenu le prix Dépassement puisque l’organisme a connu une forte croissance à différents niveaux, tandis que le District scolaire francophone du Nord-Ouest s’est vu décerner le prix Éveil pour s’être illustré dans l’organisation et la coordination de tournées scolaires. Ces deux organismes n’étaient pas présents à l’ouverture de la FrancoFête pour recevoir leurs prix.

Les œuvres originales remises aux récipiendaires des prix RADARTS ont été créées par l’artiste Marielle Poirier, de Maisonnette.

L’ouverture officielle de la FrancoFête s’est déroulée sous le chapiteau Vague de cirque, à Dieppe, qui était bondé pour l’occasion.

Près de 500 artistes, diffuseurs, promoteurs, producteurs et autres professionnels célébreront les arts de la scène sous toutes ses formes d’ici au 10 novembre.

«Ce sont quatre jours de rencontres, de vitrines, d’ateliers et de découvertes», a affirmé le président de RADARTS et de la FrancoFête, François Albert.

Au cours de ce marathon des arts de la scène, le public et les diffuseurs sont invités à faire plusieurs découvertes. Des artistes de l’Acadie et de toutes les régions du Canada seront en spectacle. Cinquante extraits de spectacles seront présentés d’ici à dimanche au Théâtre Capitol, à la Salle Empress, à la Salle Jeanne-de-Valois et au Centre des arts et de la culture de Dieppe.

Annie Blanchard, Lina Boudreau, Wanabi Farmeur, Caroline Savoie, Daniel Léger, Joannie Benoit, Maxime McGraw et Luc LeBlanc figurent parmi les artistes qui proposent des vitrines officielles.

De plus, quelques artistes acadiens et européens ont été invités à présenter des vitrines lors du dîner de réseautage réservé aux délégués internationaux et professionnels de l’industrie de l’Acadie.

François Albert a rappelé que l’événement engendre des retombées économiques importantes, soit près de 650 000 $ pour la grande région de Moncton.

En marge de la FrancoFête…

DIEPPE – Pour les festivaliers qui veulent poursuivre la fête tard en soirée, on propose une série de spectacles appelée les Aft’heures du Plan b, présentée en marge de la FrancoFête. Des artistes de l’Acadie, du Québec, de la Suisse et de la France monteront sur la scène du Plan b. Parmi eux, on retrouve entre autres Kevin McIntyre, Mario Fayo LeBlanc, John Boulay blues Quartet, La Virée, Les Jeunes d’Asteure, The Squirts (le premier groupe anglophone de Caraquet), les Hay Babies et Ten Strings And A Goat Skin. – SM