Meurtre de Baylee Wylie: la prison à vie pour Devin Morninstar

Devin Morningstar a été condamné à la prison à perpétuité mercredi matin pour le meurtre prémédité de Baylee Wylie.

La salle d’audience était comble pour entendre la sentence prononcée par le juge John Walsh. «Je n’ai pas de mots pour la famille de la victime, ou celle de l’accusé. Deux familles ont été détruites, l’une pour toujours.»

Le juge a condamné le jeune homme à la détention à vie pour meurtre prémédité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans, à partir de son arrestation le 20 décembre 2015. Il est également condamné à trois ans d’emprisonnement pour incendie criminel.

«Vous n’êtes pas un monstre, mais vous avez participé à des actes monstrueux pour lesquels vous serez tenu responsable.»

«La Cour peine à comprendre que quiconque puisse être traité comme Baylee Wylie a été traité», a ajouté John Walsh, qualifiant Devin Morningstar «d’âme perdue de la société».

«Il est difficile de comprendre comment un jeune de 18 ans a pu tuer un autre jeune de 18 ans dans les circonstances de cette nuit-là. Baylee Wylie n’était une menace pour personne. Il n’était qu’une victime, une cible pour des raisons que je trouve incompréhensibles.»

Le 11 novembre, les jurés avaient rendu un verdict de culpabilité à l’encontre d’un des trois accusés du meurtre de Baylee Wylie. Le jeune homme âgé de 19 ans a été reconnu coupable de meurtre au premier degré et d’incendie criminel au 96 rue Sumac à Moncton.

La victime a été poignardée à près de 150 reprises dans la nuit du 16 au 17 décembre 2015 au sous-sol de la maison. Le logement a ensuite été incendié à partir de trois endroits différents.

La mère de Baylee, Amanda Wylie, n’a pas souhaité s’exprimer lors de l’audience. La tante de la victime, Angela Wylie, a raconté comment l’affaire a changé sa vie, l’empêchant de travailler, l’éloignant de ses amis. Hospitalisée pour des problèmes de santé, elle a fini par retourner vivre chez ses parents, perdant son indépendance, sa dignité et sa vie privée.

«Les vacances et les occasions spéciales ne sont plus jamais les mêmes.»

Elle a expliqué qu’elle revivait encore et encore le jour de la mort de Baylee. «Je devais trouver comment dire à ma meilleure amie, à ma soeur (Amanda Wylie) que son bébé était parti.»

«Je veux entendre sa voix, savourer son sourire, rapper une chanson de plus avec lui», a ajouté Angela Wylie avant de fondre en larmes.

L’avocat de la défense, Robert Rideout, a insisté sur le fait que Devin Morningstar était sous l’influence de drogues lors des évènements, demandant au juge de prendre cet élément en considération. Il a rappelé que son client a coopéré avec les policiers et a affirmé qu’il n’est pas à l’origine de l’incendie.

«C’est un garçon de 19 ans sans casier judiciaire. Ce n’est pas un mauvais enfant», a-t-il lancé.

Lors du plaidoyer de l’avocat de la défense, la mère de Baylee, Amanda Wylie a quitté la salle, furieuse.

Vêtu d’une chemise et d’une cravate, Devin Morningstar est resté calme tout au long de l’audience. Invité à se lever et à prendre la parole, le jeune homme a exprimé ses remords, disant regretter ce qu’il a fait.

«Je m’excuse auprès de la Cour pour les décisions que j’ai prises», a-t-il dit à voix basse.

À la sortie du palais de justice, la mère de l’accusé, Tina Morningstar, a déclaré qu’elle s’attendait à cette peine. Elle annonce que la cause sera portée en appel.

«Tous les faits n’ont pas encore été dévoilés. Les gens disent qu’ils ne comprennent pas pourquoi tout cela est arrivé, c’est parce que la vérité n’a pas encore fait surface.»

Elle assure que la famille du jeune homme continuera à le soutenir. «Il a gardé son moral, mais il sait qu’il s’en va en prison fédérale et il a un peu peur parce qu’il est jeune et petit.»

Dans sa déclaration aux forces de l’ordre, Devin Morningstar a indiqué qu’il avait seulement poignardé la victime trois fois, alors que les deux autres accusés l’ont poignardé quelque 150 fois.

Lors des audiences précédentes, le procureur de la Couronne Stephen Holt a cependant suggéré que M. Morningstar était bien au courant qu’un meurtre avait lieu, et qu’il était essentiel au crime en retenant la victime.

Deux autres personnes font face aux accusations de meurtre prémédité et d’incendie criminel. Il s’agit de Marissa Shephard, 21 ans, dont l’enquête préliminaire débutera en mai, et de Tyler Noel, 19 ans, dont le procès est prévu en octobre 2017.

 

Chronologie présumée des événements

16 novembre 2015, vers 18h30: une première attaque a lieu contre Baylee Wylie. Devin Morningstar, Tyler Noel et Marissa Shephard lui placent du ruban adhésif sur le visage et percent un trou afin qu’il puisse respirer. Ils le rouent de coups en répétant «Thou shall not rat» (tu ne vas pas délatter).

Vers 20h30: Tyler Noel et Baylee Wylie se rendent à la porte d’une voisine et lui demandent d’emprunter un briquet. Baylee l’aurait invité à faire des drogues dures, mais Tyler lui dit de se taire.

Avant 22h30: on décide que Baylee Wylie «ne peut pas quitter la maison», par peur qu’il les dénoncent. Selon Devin Morningstar, Tyler Noel ou Marissa Shephard élabore un plan visant à tuer Wylie au sous-sol.

Vers 23h: une attaque commence au sous-sol. Devin frappe Noel avec une barre de rideau de douche. Il tient ensuite la victime pendant que les deux autres le poignardent à près de 150 reprises. Devin poignarde lui-même la victime trois fois.

Jusqu’à 4h, le 17 décembre: chaque fois que les agresseurs entendent un bruit au sous-sol, l’un d’eux y retourne afin de s’assurer que Baylee y est toujours. La victime réussit enfin à monter à l’étage principal avant d’être attaquée une dernière fois. Après sa mort, Devin Morningstar suggère que «s’il n’y a pas de corps, il n’y a pas de crime». Les deux autres complices décident de mettre le feu au logement.

Vers 4h: Le service d’incendie de Moncton répond à un appel pour un incendie au 96, rue Sumac. Le cadavre de Baylee Wylie est découvert.

20 décembre: Devin Morningstar est arrêté, puis accusé de meurtre au premier degré. La GRC commence la recherche de deux «personnes d’intérêt», Marissa Shephard et Tyler Noel.

28 décembre: un mandat d’arrestation pancanadien est lancé contre Tyler Noel et Marissa Shephard.

9 janvier 2016: Tyler Noel est arrêté à Petitcodiac.

2 mars: Marissa Shephard est arrêtée à Moncton, à moins de 2 km du lieu du meurtre

18 octobre: le jury est sélectionné pour le procès de Devin Morningstar.

11 novembre: Devin Morningstar est reconnu coupable de meurtre prémédité et d’incendie criminel.

11 janvier 2017: Devin Morningstar est condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Mai 2017: date prévue de l’enquête préliminaire de Marissa Shephard.

Octobre 2017: date prévue du procès de Tyler Noel.