Pornographie juvénile: la prison pour un jeune homme de Kent

Un homme âgé de 30 ans de Saint-Édouard-de-Kent a plaidé coupable, mardi à Moncton, à une accusation de possession d’images d’enfants exploités sexuellement.

Marcel Savoie a aussi plaidé coupable à une accusation de manquement à une promesse remise au tribunal pour avoir négligé de fournir son adresse pour le Registre national des délinquants sexuels.

Il a été condamné à six mois de prison pour l’accusation de possession d’images d’enfants exploités sexuellement et à six mois pour l’accusation de manquement à une promesse remise au tribunal. Les deux peines seront purgées simultanément.

Les accusations avaient été portées contre Marcel Savoie en octobre 2016, après que le Groupe de lutte contre l’exploitation d’enfants dans Internet de la GRC au Nouveau-Brunswick a exécuté un mandat de perquisition dans sa résidence, à Saint-Édouard-de-Kent, le 13 octobre.

Marcel Savoie sera en probation pour une période deux ans après sa libération.

Dans un communiqué, la GRC précise que selon les conditions de sa probation, il sera interdit à Marcel Savoie d’avoir des contacts directs avec une personne âgée de moins de 16 ans et qu’il ne pourra pas avoir accès à un ordinateur, à un appareil électronique ou à internet.

De plus, pendant sa probation, sa résidence et son véhicule pourront être fouillés sans mandat. Il devra demeurer inscrit au Registre national des délinquants sexuels pour le reste de sa vie.