Trois grands voiliers feront escale à Caraquet cet été

Des grands voiliers s’arrêteront à Caraquet cet été. C’est confirmé. La municipalité est l’un des ports d’escale canadiens de la course Rendez-vous 2017 de Québec.

Pour l’heure, trois deux-mâts sont attendus (deux canadiens et un allemand).

«Ils arriveront dans la journée du 30 juin et repartiront le 2 juillet», renseigne Daniel Landry.

L’adjoint au développement économique de la ville aimerait en accueillir plus – un, voire deux supplémentaires. Les organisateurs de la course se donnent jusqu’à la fin février pour mettre la touche finale à leur feuille de route.

Certains d’entre eux sont venus cet automne à Caraquet pour inspecter les installations portuaires.

«Nos quais sont suffisamment longs. On a de la place», assure Daniel Landry.

Le passage de ces grands voiliers dans la Péninsule sera largement célébré.

«Ça tombe dans la fin de semaine de la Fête du Canada (le 1er juillet, NDLR) et cette année, c’est le 150e anniversaire de la Confédération. On va mettre en place plein d’activités», promet l’adjoint.

Le temps que les bateaux seront à quai, le public pourra monter à bord lors de visites.

L’été dernier, L’Espérance, un majestueux trois-mâts, décor de la série documentaire La Grande traversée diffusée prochainement sur les ondes de Radio-Canada, avait jeté l’ancre dans la baie pour quelques jours.

Un événement qui avait suscité un vif engouement. Daniel Landry espère une réaction similaire. Il perçoit déjà le bénéfice de l’opération.

«C’est une bonne chose que Caraquet soit associé à ce fameux rendez-vous naval. Ça nous donne une visibilité. J’ai déjà vu une publicité à la télé, on voyait des images de la ville. On apparaît sur les cartes du parcours.»

Deux autres villes du Nouveau-Brunswick sont aussi port d’escale: Miramichi (du 7 au 9 juillet) et Saint-Jean (du 18 au 20 août).

La course en chiffres

Les Rendez-vous 2017 de Québec réuniront 40 voiliers de partout dans le monde, soit un total de 3000 membres d’équipage. Il s’agit d’une course de 7000 milles nautiques qui s’étend sur près de cinq mois.

Le départ sera donné le 13 avril à Royal Greenwich, au Royaume-Uni. Les marins participants s’arrêteront dans quatre pays (Portugal, Bermudes, États-Unis et Canada) avant une arrivée au Havre, en France, fin août ou début septembre.

Au Canada, les voiliers feront escale dans 34 municipalités au Québec, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Puis, ils convergeront vers Québec et s’élanceront à l’assaut de l’océan Atlantique, direction l’Europe.