Un budget sans hausse d’impôts ni grandes compressions

Le gouvernement provincial présente un nouveau budget sans hausse d’impôts et sans grandes compressions avec de nouveaux investissements en éducation, en santé et en tourisme.

Fredericton prévoit un manque à gagner de 191,9 millions $ en 2017-2018 et une dette qui dépassera pour la première fois la barre des 14 milliards $ à la fin de la prochaine année financière.

La récente tempête de verglas qui a paralysé une partie de la province durant une dizaine de jours pourrait cependant faire grimper davantage le déficit, selon la ministre des Finances.

Cathy Rogers, a présenté le troisième budget du gouvernement du premier ministre Brian Gallant, mardi, à l’Assemblée législative.

Le gouvernement anticipe une croissance du produit intérieur brut de 0,6% durant la prochaine année financière.

Contrairement aux deux années précédentes, ce budget n’inclut pas de fonds de réserve en cas d’urgence.

Selon les prévisions du gouvernement, les recettes atteindront 9,2 milliards $, en hausse de 4,1 %, alors que les dépenses s’élèveront à 9,4 milliards $, en hausse de 3,6 %.

Le budget d’une valeur de 9,4 milliards $ contient une hausse des revenus de 4,1 % et une augmentation des dépenses de 3,6 %.

Le gouvernement investira 4,9 % de plus en éducation et en petite enfance et 5,4 % supplémentaires en éducation postsecondaire.

Quarante-cinq millions de dollars additionnels sur quatre ans ont été mis de côté pour les quatre universités publiques de la province, ce qui marque dans les faits la fin du gel des subventions gouvernementales.

Ces investissements sont cependant conditionnels à la signature de protocoles d’entente avec les universités.

Fredericton injectera aussi 4,3 millions $ de plus dans son programme d’aide aux parents dont les enfants fréquentent la garderie.

Le budget de la santé augmentera de 3,3%, en raison notamment de l’argent frais en provenance du fédéral. Ottawa versera 6,3 millions $ en vertu de la nouvelle entente sur les transferts en santé.

La province entend également présenter une nouvelle stratégie touristique d’une valeur de 8 millions $ au cours de l’année.

Fredericton investira 2,5 millions $ pour intensifier ces efforts en matière de croissance démographique.

Le plan financier 2017-2018 ne prévoit rien en matière de tarification du carbone. Le budget du Secrétariat des changements climatiques demeure sensiblement le même avec une hausse de 9000 $ pour un total de 911 000$.

Les prestataires de l’aide sociale devront probablement se passer encore une fois d’une hausse de leur allocation annuelle. Fredericton n’a pas indiqué explicitement ces intentions, mais le budget de l’aide sociale est en baisse de 420 000$.

Le budget global des hauts fonctionnaires indépendants de l’Assemblée législative reste à peu près le même.

Le financement du défenseur des enfants et de la jeunesse augmentera cependant d’un peu plus de 11% pour lui permettre de s’acquitter de ses nouvelles responsabilités auprès des aînés.