Motel camping en faillite: des locataires lésés à Nigadoo

La faillite du Motel Camping Hé, à Nigadoo, anciennement connu sous le nom Haché, frustre plusieurs locataires saisonniers qui ont versé un dépôt pour la prochaine saison.

La propriétaire, Nicole Fournier, a déposé le bilan le 13 janvier. La firme Raymond Chabot a été nommée comme syndic des biens.

Un avis de faillite a été récemment apposé dans une des fenêtres du bâtiment à l’entrée.

Cette annonce met dans l’embarras les campeurs saisonniers.

Jarvis Lapointe y passe ses étés depuis cinq ans. En septembre, il a payé 600$ pour réserver sa place.

«Il y a de 70 à 80 saisonniers et ils ont certainement déboursé entre 350 à 1000$ pour retenir leur emplacement. Nous perdons tous notre argent», déplore-t-il.

«Je savais que les propriétaires cherchaient à vendre le camping, mais je ne pensais pas qu’elles feraient banqueroute. Quand la saison s’est terminée, une pancarte de vente a été placée. Elle a été enlevée après trois mois, donc nous pensions que les affaires continueraient comme d’habitude», raconte le citoyen de Bathurst.

Le syndic a précisé qu’il ne remboursera pas les locataires. Ils peuvent toutefois remplir une demande à titre de créanciers, sauf qu’un nouvel acquéreur n’aura aucune obligation monétaire envers eux.

Ceux qui ont encore leur roulotte sur place pourront cependant la récupérer une fois que les procédures seront finalisées.

«Nous souhaitons que la propriété soit vendue pour rester là parce que nous avons six véhicules récréatifs appartenant à la famille et aux amis côte à côte. Où irons-nous sinon? Aussi, j’ai installé un grand perron, une remise et un coin extérieur pour des feux. C’est beaucoup de travail que de déménager le tout. Et j’aime ce camping. Nous sommes comme une grande famille et il y a beaucoup d’entraide entre les campeurs pour organiser des activités», soutient M. Lapointe.

Il avance que le site est en bon état, assez pour qu’un acheteur même en avril puisse débuter la saison le mois suivant.

En consultant les documents de la faillite, on constate que 36 410$ sont dus à des créanciers non garantis – notamment Énergie NB pour la somme de 7500$ – et 441 221$ aux créanciers garantis, qui sont notamment des institutions financières.

Le Village de Nigadoo est également listé dans cette dernière catégorie, avec 47 016$ de taxes foncières impayées. Elles s’élèvent à près de 15 000$ par année.

Les élus sont tout de même surpris que cette compagnie phare de la municipalité cesse ses activités.

«D’après ce que nous entendions, il y avait toujours plein de monde là et les fins de semaine, ça roulait fort», glisse Charles Doucet, le maire de Nigadoo.

Une première assemblée pour les créanciers se tiendra le 6 mars au Atlantic Host. Le Motel Camping Hé, dont l’actif est chiffré à 400 400$, sera mis en vente sous peu.

«Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons regarder positivement l’avenir. Nous sommes prêts à aider avec la documentation pour le gouvernement ceux qui sont intéressés à l’acheter. Nous allons tout faire pour que ça ouvre de nouveau, en facilitant la tâche du futur propriétaire», assure le maire.

Une page Facebook intitulée Sauvons le Camping Haché a été créé mardi. Elle regroupait 80 membres 24 heures plus tard.

Le motel a ouvert ses portes au début des années 1960 tandis que la construction du camping est survenue une dizaine d’années plus tard. Huit chambres et 155 emplacements sont disponibles. Quatre propriétaires se sont succédé.