Memramcook: des VTT sur les routes?

Memramcook songe à permettre un accès partagé de ses routes aux véhicules tous terrains (VTT). Une consultation publique aura lieu prochainement pour tâter le pouls des citoyens sur la question.

L’affaire a fait l’objet de discussions animées en réunion extraordinaire du conseil municipal, mercredi soir.

Le Club de VTT de Memramcook entretient un réseau de sentiers dans la municipalité, mais plusieurs d’entre eux utilisent des voies d’accès situées sur des terrains privés pour s’y rendre, et ce, avec l’accord des propriétaires.

Ceux-ci peuvent toutefois retirer leur accord d’accès à tout moment. La situation est épineuse, explique le président du Club de VTT de Memramcook puisque des sommes importantes ont déjà été investies afin de maintenir certains sentiers, pour ensuite en perdre soudainement les droits d’accès, relate Jean-Guy Chevarie.

«On a eu quelqu’un qui a roulé sur un terrain et causé des dégâts, et le propriétaire nous a retiré l’accès. C’est malheureux quand ça arrive, mais après on se retrouve sans moyen d’accéder à nos pistes. C’est difficile à gérer.»

Trois routes ont été identifiées pour résoudre le problème, soit un tronçon du chemin Gayton et de la rue Renaissance, en passant par le chemin Bridge. D’autres routes pourraient toutefois s’y ajouter, selon le résultat des consultations auprès du public.

Certaines craintes ont été soulevées par le conseiller George Cormier, à savoir si la municipalité n’est pas en train de donner carte blanche aux conducteurs de VTT.

«Va-t-on placer des agents sur les routes avec des radars? C’est bien beau de voter des arrêtés pour réglementer tout ça, mais comment est-ce qu’on va faire pour s’assurer qu’ils soient respectés?»

L’aspect économique a été mis de l’avant par le directeur des opérations et infrastructures de la municipalité. Selon Eric Mallet, qui recommande aux élus d’aller de l’avant avec le projet, celui-ci permettra aux restaurants et entreprises de la région de bénéficier d’une clientèle accrue.

«C’est beaucoup de gens qui pourront avoir accès à nos entreprises. Je crois que ce serait bénéfique pour l’économie du village.»

Le Club de VTT de Memramcook compte plus de 600 membres. Selon leurs statistiques, près de 5000 conducteurs de VTT circulent annuellement dans le réseau de sentiers du village.

La date et le lieu de la consultation publique devraient être annoncés d’ici les prochaines semaines.

Des propriétaires mécontents

La circulation de VTT sur des routes près des maisons ne fait pas le bonheur de tous. C’est le cas de Jason Ouellette et de Mireille Chiasson, qui étaient à la réunion du conseil municipal de mercredi pour s’opposer à ce que Club de VTT de Memramcook obtienne droit de passage sur une voie d’accès aux côtés de leur maison.

Quand Mireille Chiasson et Jason Ouellette se sont installés sur leur terre de 22 acres, sur la rue Renaissance, c’était pour y élever leurs enfants et y mettre sur pied une petite ferme. Le couple possède aujourd’hui une vingtaine de poules ainsi que des abeilles et il prépare une grange pour y accueillir des chevaux.

La circulation de VTT à toute heure du jour ou de la nuit va «certainement déranger et énerver les chevaux», explique Jason Ouellette, qui se plaint de n’avoir jamais été consulté ou même averti au préalable par la municipalité.

«C’est une connaissance qui me l’a appris. J’ai posé des questions et personne n’a été en mesure de me répondre. Il faudrait vraiment mettre en place, au minimum, un plan de communication avec les citoyens. Je me suis senti ignoré.»

En réunion, la conseillère Mariane Cullen a reconnu que le village aurait pu faire mieux dans cette situation en termes de communication.

«Je suis d’accord qu’il faut informer nos citoyens, on peut s’améliorer. Est-ce que l’administration aurait pu aviser les gens? Oui, mais en même temps, c’est un droit de passage désigné et établi. On ne peut pas changer ça.»

Même si c’est la province qui a le dernier mot sur la vocation des voies d’accès, la municipalité doit tout de même fournir son approbation quand vient le temps de les partager avec les VTT. Les élus ont finalement tranché en faveur de la demande du Club de VTT de Memramcook, qui pourra poursuivre les démarches pour obtenir droit de passage.