Grand-Sault: l’idée d’un regroupement est accueillie tièdement par les élus

Les maires des municipalités de la région de Grand-Sault s’entendent sur la nécessité de favoriser le partage des services qui sont offerts aux citoyens.

Réunis dans le cadre du traditionnel Souper des maires organisé par la Chambre de commerce de la Vallée, les élus de Grand-Sault, de Drummond, de Saint-André et de Saint-Léonard ont tour à tour indiqué qu’une telle stratégie était nécessaire afin de favoriser le développement économique et communautaire de la région.

Malgré cet autre appel à la collaboration régionale, les maires de la région de Grand-Sault n’entendent toujours pas mettre en branle à court terme un processus de regroupement.

Certains verraient d’un bon œil le regroupement des municipalités et des DSL situés entre Drummond et Saint-Léonard, ce qui se traduirait par la création de la quatrième plus importante municipalité francophone au Nouveau-Brunswick après Dieppe, Edmundston et Tracadie.

«Nous sommes ouverts à l’idée de travailler avec les municipalités avoisinantes, mais il faut dans un premier temps aller de l’avant avec un partage de services», a indiqué Marcel Deschênes, le maire de Grand-Sault.

Selon Allain Desjardins, le maire de la Communauté rurale de Saint-André, le partage avec ses voisins des services policiers, de la bibliothèque, des équipements de sports et loisirs et d’aménagement du territoire entraînerait des économies annuelles de 100 000$ pour sa communauté.

«Il faut continuer à collaborer et aller un peu plus loin en commençant les discussions au sujet d’un éventuel regroupement. Avant tout, il faut une étude afin de s’assurer que le tout serait avantageux pour notre région», a expliqué le maire de Saint-André.

Le maire de Saint-Léonard, Carmel St-Amand, estime pour sa part qu’une partie de la population est réticente à l’idée d’un regroupement des municipalités.

«C’est toujours dans l’air. En attendant, on continue à collaborer et à travailler ensemble. Je ne dirai jamais non à un regroupement. Si les gens le désirent, nous irons de l’avant», a affirmé M. St-Amand.

Le maire de Drummond, France Roussel, croit quant à lui qu’un regroupement des municipalités de la région de Grand-Sault sera difficilement réalisable dans un proche avenir.

«Il y a pour l’instant une belle collaboration, une grande ouverture d’esprit et beaucoup de projets à réaliser ensemble», a résumé France Roussel.

Ce 6e Souper des maires aura été l’occasion pour le maire de Grand-Sault de dresser le bilan 2016 de la municipalité et d’une longue liste d’améliorations qui seront apportées au cours de l’année 2017.

Dans un discours d’une durée de près de 30 minutes prononcé devant les convives réunis dans un hôtel de Saint-André, Marcel Deschênes n’a pas manqué l’occasion de rappeler que des travaux majeurs se dérouleront cet été sur le boulevard Broadway et que les plans et l’emplacement d’une nouvelle caserne de pompier seront bientôt dévoilés.

Un parc à jets d’eau, un parc pour planches à roulettes et un parc à neige avec remontée pour la descente en tube devraient également être aménagés sous peu.