Des patients qui ont subi une chirurgie cardiaque pourraient avoir été exposés à une bactérie

Des patients qui ont subi une chirurgie à cœur ouvert au Centre cardiaque du N.-B. entre novembre 2012 et novembre 2016 pourraient avoir été exposés à une bactérie.

Le Réseau de santé Horizon évalue toutefois que le risque est minime, soit un sur mille.

«Aucun cas d’infection ne nous a été signalé chez des patients ayant subi une chirurgie à cœur ouvert au Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick (CCNB), indique Le chef clinique de la chirurgie cardiaque au CCNB, le Dr Jean-François Légaré.

«Seuls quelques cas ont été recensés au Canada au cours des cinq dernières années, et jusqu’à maintenant, aucun n’a été recensé au Nouveau-Brunswick.»

En octobre 2016, les Centers for Disease Control and Prevention ont commencé à alerter les fournisseurs de soins de santé au sujet d’un risque potentiel d’infection associé à des échangeurs thermiques Sorin 3T.

Utilisé pour réchauffer ou refroidir le sang durant une chirurgie à cœur ouvert, cet appareil a été associé à une infection bactérienne rare appelée mycobactéries non tuberculeuses.

L’appareil pourrait avoir été contaminé au moment de la fabrication et cette infection pourrait avoir été transmise aux patients pendant la chirurgie. On trouve trois de ces appareils au CCNB.

Quand les résultats préliminaires des analyses ont indiqué la présence de cette bactérie sur l’équipement du CCNB, le réseau Horizon affirme avoir immédiatement ordonné la désinfection des appareils à l’eau de Javel et le remplacement des boyaux, conformément aux directives du fabricant.

«Une analyse plus poussée des échantillons originaux a permis de déterminer qu’il s’agissait de mycobactéries non tuberculeuses. Toutes les analyses effectuées après la désinfection en novembre ont donné des résultats négatifs», affirme le réseau dans un communiqué de presse émis jeudi midi.

Les patients qui ont subi une chirurgie à cœur ouvert au Centre cardiaque du N.-B. et qui ont des questions ou des préoccupations par rapport à ce risque peuvent communiquer avec leur médecin de famille ou leur infirmière praticienne, ou téléphoner sans frais au 1-844-428-6242.