Le Salon de la jeunesse d’Edmundston pourrait revivre

Après plusieurs années d’absence, le Salon de la jeunesse d’Edmundston pourrait revivre.

Le Secrétariat de la Jeunesse d’Edmundston en fait une de ses priorités de travail au cours de l’année dans l’espoir de raviver l’événement en 2018. L’arrivée du Centre-Jean-Daigle n’est pas étrangère à cette relance.

«Un sondage auprès des jeunes a démontré qu’ils voulaient avoir plus de choses à faire. C’est une activité qui a bien fonctionné par le passé et que l’on souhaite relancer. Nous souhaitons établir des partenariats solides avec différentes organisations pour mener à terme notre intention afin d’en faire un événement durable», a indiqué la présidente du Secrétariat à la Jeunesse d’Edmundston, Mylène Violette.

Créé en 2013 par le maire Cyrille Simard, l’organisme avait comme clientèle cible au départ la tranche des 18-35 ans. Il vient d’élargir sa vocation.

«Maintenant, nous nous adressons aux 35 ans et moins. Nous constatons que les adolescents veulent de plus en plus s’impliquer dans la communauté. Nous sommes là pour eux également», a ajouté Mme Violette.

Selon la nouvelle agente de développement, Martine Marchand, des discussions sont en cours auprès des écoles afin d’identifier et développer différentes collaborations.

Le Secrétariat à la Jeunesse a récemment mis en place une initiative de jumelage pour le bénévolat auprès des jeunes. Ceux qui sont intéressés peuvent tenter l’expérience auprès d’un organisme qui répond à leurs goûts et attentes.

«C’est une façon de préparer nos bénévoles de demain. Des jumelages ont été effectués, parfois pour quelques heures le temps d’une activité», a ajouté Mme Violette.

Durant deux ans, l’organisme a aussi parrainé et coordonné le service de raccompagnements à domicile d’Opération Nez Rouge durant le temps des Fêtes.

L’un des buts du Secrétariat à la Jeunesse d’Edmundston est d’inciter les jeunes exilés à revenir s’établir dans la région. L’organisme occupe des locaux à l’Hôtel de Ville.