Une vitrine supplémentaire pour Bouton d’or Acadie

 MONCTON – Les Éditions Bouton d’or Acadie bénéficient maintenant d’une vitrine supplémentaire. Ses collections sont maintenant disponibles en format numérique.

Depuis presque un an, la maison d’édition jeunesse à Moncton travaille à numériser ses ouvrages. En tout, 158 livres et outils pédagogiques ont été numérisés. C’est presque la totalité des ouvrages de Bouton d’or Acadie qui a publié depuis ses débuts, 157 livres et 23 outils pédagogiques. Les gens peuvent donc acheter les ouvrages de cette maison d’édition sur leur site Internet et les télécharger en version électronique. La directrice de Bouton d’or Acadie, Marguerite Maillet, travaille en collaboration avec l’entrepôt numérique Anel-De Marque spécialisé dans la distribution de livres numériques. Cette société distribue plus de 3000 livres numériques, dont quelques-uns de Perce-Neige également. 

«Je trouve que c’est une belle occasion d’élargir notre lectorat et de permettre un accès plus rapide et plus flexible à nos livres. Ensuite, c’est une ouverture, surtout pour l’étranger», a déclaré Marguerite Maillet, précisant que vendre des livres à l’étranger peut être onéreux et difficile. 

«Avec cette nouvelle plateforme, on donne l’accès à nos livres à l’étranger de façon plus rapide et flexible partout dans le monde», a poursuivi l’éditrice.

L’éditrice a mentionné qu’ils ont déjà enregistré des ventes de romans et d’albums. De plus, les clients peuvent feuilleter quelques pages des ouvrages sur la plateforme électronique, un peu comme s’ils étaient dans une librairie. 

Autre bonne nouvelle pour la maison d’édition; 31 de ses titres ont été choisis par le site pancanadien Fous de lire, du Centre canadien de leadership en évaluation. Des enseignants de la 1re à la 9e année sélectionnent des titres et préparent des fiches descriptives. D’après Mme Maillet, il s’agit d’excellentes fiches descriptives bien organisées et qui mettent en valeur les livres.

«Elles donnent des mots clés, des liens transdisciplinaires, des pistes d’exploration et d’utilisation en plus d’analyser le contenu, les personnages, la langue, le texte et les illustrations», a ajouté Marguerite Maillet.