Des artistes font la promotion de l’énergie verte

MONCTON – Visant à sensibiliser la population aux sources d’énergie renouvelable, le concert-bénéfice Frack off mettra en vedette 11 artistes francophones, anglophones et autochtones des Maritimes, mercredi, au Théâtre Capitol, à Moncton.

En réunissant des artistes de diverses cultures, soit francophone, anglophones, micmaque et malécite, l’organisateur, Lyle Vicaire, membre de la Première Nation d’Elsipogtog, a voulu ainsi refléter tous les peuples du Nouveau-Brunswick.

«Ce sont tous des peuples qui vivent au Nouveau-Brunswick depuis très longtemps et nous voulons démontrer qu’on peut travailler ensemble», a déclaré Lyle Vicaire, directeur du nouvel organisme à but non lucratif Sustainable Energy NB.

Les profits du spectacle seront versés à cet organisme qui cherche à promouvoir la recherche, le développement et l’implantation de sources d’énergie renouvelable au Nouveau-Brunswick. Il entend travailler avec les autres groupes qui oeuvrent dans ce domaine.

Les organisateurs du concert, qui ne se sont pas fixé d’objectif financier, espèrent surtout sensibiliser le plus de gens possible aux sources d’énergie verte, comme les éoliennes, les marées, l’énergie solaire et thermique.

Parmi les artistes qui monteront sur la scène du Capitol, il y aura Theresa Malenfant, Monique Poirier et Angèle Arsenault. Ce sera l’occasion également de voir Glamour Puss, qui n’a pas joué le groupe au complet depuis environ un an.

«Je trouvais que c’était une cause qui avait du bon sens, justement d’aller vers d’autres sources d’énergie que le gaz de schiste. Quand j’ai vu les autres groupes qui participaient au spectacle, j’ai pensé que ça valait la peine de le faire», a exprimé le batteur de Glamour Puss, Ronald Dupuis.

Après 12 années de tournées et cinq albums, la formation blues de Moncton, qui a considérablement ralenti ses activités depuis quelque temps en raison des occupations professionnelles et personnelles des membres du groupe, aime toujours se retrouver de temps en temps afin de jouer tous les membres ensemble.

Lyle Vicaire souligne que l’objectif du concert est d’éveiller les consciences des gens sur la situation de l’énergie au Nouveau-Brunswick. Selon lui, le gouvernement a besoin d’une vision à long terme en matière d’énergie verte et renouvelable.

«Plus les gens seront informés des possibilités en matière d’énergie renouvelable, plus ils pousseront le gouvernement à faire de la recherche dans ce sens», a mentionné M. Vicaire, qui est aussi étudiant en biologie.

Pour l’instant, son organisme n’a pas de budget, mais il espère avec le concert recueillir des fonds et surtout des noms de personnes intéressées à s’impliquer dans cette démarche. Mardi, 160 billets avaient été vendus.

Le spectacle présentera une variété de musiciens, par exemple, Joan Kennedy, Hubert Francis, Lovestorm, The Divorcees, The Mustangs, the Maliseet Sisters Drum Group et le Elsipogtog Drum and Dance Group. Le spectacle commence à 19 h.