Laurie LeBlanc lancera son disque malgré une erreur de production

DIEPPE – Impossible d’évoquer La pitoune, sans penser à Laurie LeBlanc. Après le succès de son premier album, le chanteur country de Bouctouche lancera un deuxième disque, Noir et Blanc, qui s’inscrit dans une belle continuité.

Bien que le lancement officiel aura lieu au Théâtre Capitol le 7 avril, les amateurs de Laurie LeBlanc devront patienter encore un peu pour mettre la main sur son nouveau disque, puisque l’album a dû être retiré du marché à la suite d’une erreur de production affectant la qualité du produit final.

«Après avoir reçu les albums de la compagnie de production de Toronto, en l’écoutant, je me suis rendu compte que la qualité sonore n’était pas la même que celle du master. J’ai appelé Distribution Plages afin qu’il retire les disques des points de vente», a expliqué Laurie LeBlanc.
Malgré ce contre-temps, le lancement prévu depuis longtemps se tient toujours samedi au Théâtre Capitol et le chanteur aura quelques centaines de disques à offrir ce soir-là.

La compagnie de production a promis de corriger l’erreur et d’acheminer les nouveaux albums dans les plus brefs délais.

Avec ce deuxième album, Laurie LeBlanc poursuit sa route un peu comme il l’avait commencée. Encore une fois, il propose des chansons inspirées d’histoires vécues souvent avec une pointe d’humour. Le premier extrait, Chatouiller, lancé sur les radios francophones, s’inspire de souvenirs d’enfance.

Onze titres, dont dix compositions originales, figurent sur ce nouvel opus du chanteur de Bouctouche. Il propose des chansons sur la pêche, la vie, les voyages, sa famille, ses rêves et son coin de pays. Sans prétention, l’auteur-compositeur-interprète offre un mélange de country acadien, avec des accents bien de chez lui.

Il y a quelques ballades, mais dans l’ensemble, c’est un style musical qui bouge. On retrouve aussi un duo avec Dani Daraiche sur la chanson V’la l’bon temps.

«Elle (Dani Daraiche) m’a approché pour que j’embarque avec elle sur une chanson pour un album qui sera lancé en mai. Je lui ai dit: «Si  j’embarque avec toi, veux-tu embarquer avec moi?»; et c’est comme ça qu’elle chante en duo avec moi», a poursuivi Laurie LeBlanc.
Après avoir travaillé à la création des chansons cet automne, il a enregistré son disque au studio de George Belliveau. Comme il le souligne bien dans Faire la vie, c’est important de faire ce qu’on aime. Et c’est ce que Laurie LeBlanc tente de reproduire dans sa vie.

«Je fais le style de musique que j’aime», a ajouté l’ancien membre du groupe Zarico.

Son premier disque, La pitoune, primé à quelques reprises, s’est vendu à plus de 4000 exemplaires, ce qui constitue un réel succès en Acadie.
Au lancement samedi, Laurie LeBlanc, qui sera accompagné de six musiciens, promet quelques surprises.

Un second lancement aura lieu dans la région de Montréal le 21 avril. Par la suite, il part sur une croisière country de sept jours, de New York jusqu’aux Bahamas, où il donnera trois spectacles. Le chanteur a déjà une trentaine de spectacles de confirmés cet été.