Le théâtre communautaire sera à l’honneur à Fredericton

MONCTON – La comédie sera au rendez-vous du 14e Festival de théâtre communautaire en Acadie, du 11 au 13 mai, à Fredericton. Six troupes locales présenteront leurs nouvelles créations.

Le Centre communautaire Sainte-Anne, à Fredericton, accueillera ce 14e festival, qui réunira au moins 130 participants d’un peu partout au Nouveau-Brunswick.

Ce sera l’occasion aussi de souligner le 20e anniversaire de la troupe de théâtre communautaire Les Fous de la scène, qui présentera son nouveau spectacle, La boutique au coin de la rue, une comédie romantique de Miklos Laszlo (adaptation d’Évelyne Fallot et de Jean-Jacques Zilberman), en ouverture de festival le vendredi.

La programmation a été dévoilée mardi au Centre culturel Aberdeen, à Moncton.

Un impact indéniable

L’auteur, professeur et critique David Lonergan assumera la présidence d’honneur du festival. Il a accepté de jouer ce rôle d’abord parce qu’il est issu du théâtre communautaire. D’après M. Lonergan, l’impact social du théâtre communautaire dépasse largement celui du théâtre professionnel, notamment en ce qui concerne le lien entre une troupe et son milieu.

«Le théâtre communautaire est issu directement du milieu et les gens qui sont sur scène sont du milieu, ce qui fait automatiquement que même si des gens n’ont qu’une vague idée de ce que le théâtre peut être, ils vont y aller parce que leur sœur, leur belle-soeur, etc., sont sur la scène. Par le fait même, ils se familiarisent avec une forme d’art qu’ils ignoraient plus ou moins. Plus les troupes de théâtre communautaire persistent, plus il y a un développement de cet art dans le milieu comme tel. Même si les gens changent assez régulièrement, les productions vont s’améliorer parce qu’il y a un legs qui va se faire au niveau de la formation. Cette résonance et cette popularité du théâtre communautaire lui donnent une responsabilité sociale», a expliqué David Lonergan, rappelant que le festival est une fête d’échanges conviviale et fondamentale dans la dynamique du théâtre communautaire.

Le président d’honneur entend pousser un peu plus loin la réflexion au-delà du divertissement en demandant aux participants de s’interroger sur la responsabilité sociale des troupes locales par rapport au cheminement du milieu. Il a rappelé que l’un des premiers textes de la dramaturge acadienne Emma Haché a été créé par une troupe de théâtre communautaire.

«Habituellement, le réflexe est d’aller vers des spectacles de divertissement pur, c’est là où on peut cheminer et aller un petit peu plus loin, sans nécessairement aller dans des affaires complètement sautées qui vont les couper du milieu. Comme tout art de communication, il faut avoir conscience à qui on s’adresse», a ajouté David Lonergan.

Des participants de partout

En plus des Fous de la scène, la Troupe à Perloup de Kedgwick, la troupe Lalarmaloeil de Miramichi, la Vieille Tapisserie de Saint-Quentin, le Théâtre des Alentours de Tracadie-Sheila et la Troupe des Femmes de cœur de Notre-Dame de Kent se produiront sur la scène du festival.

Des membres des troupes de Grand-Sault, de Beresford, de Pointe-Verte, de Saint-Jean et de Memramcook participeront aussi au festival en assistant aux ateliers de formation.

Annie Vadnais, du Conseil provincial des sociétés culturelles, a indiqué que les ateliers de formation porteront sur des sujets entourant la production d’une pièce de théâtre, comme le maquillage, le jeu et les accessoires.