Une ville, un livre

Les dix panneaux du projet Une ville, un livre de la Revue acadienne de création littéraire Ancrages sont maintenant installés à Moncton.

Le premier chapitre de cette vaste entreprise littéraire urbaine, intitulé Perdre le fil, rassemble les textes de dix auteurs. Voici les auteurs et les lieux: Sarah Marylou Brideau (Parc Gérald-Leblanc), Thérèse Landry-Laflamme (Musée de Moncton), Laurie Girard (Café Clémentine), Margaret Michèle Cook (Musée acadien), Sophie Fontaine (Parc Millénaire), Marie-Claire Dugas (Parc Garden Hill), Kareen Martel (Parc Victoria), Luc Léger (Bibliothèque publique de Moncton), Jean Babineau (Parc du Mascaret), Sébastien Bérubé (Parc du Sommet).

Un parcours de lecture est publié sur la page Web de la revue. Les panneaux seront en place pendant toute la durée du festival jusqu’au 1er mai.

Le projet Une ville, un livre a été créé d’après une idée d’Herménégilde Chiasson.