Stéphanie Dugas: la force des rêves

Tous les rêves peuvent se réaliser à force de travail et de persévérance, estime la jeune écrivaine Stéphanie Dugas, de Paquetville. Elle a publié quatre romans à ce jour.

Savoir qu’elle réussit à faire du bien avec ses écrits, ne serait-ce qu’à une seule personne, comble de joie l’écrivaine de 26 ans. L’auteure de la saga fantastique Un lourd fardeau, dont les deux premiers tomes (L’héritage et Identité) ont été publiés en 2015 et 2016 aux Éditions des Immortels, est déterminée plus que jamais à réaliser ses rêves.

«Je n’accepte pas un non comme réponse, moi c’est essaie encore parce que je ne crois pas que les rêves sont faits pour être tassés de côté. Par exemple, ma grand-mère a fini par accomplir son rêve d’être publiée. Je crois fermement que n’importe qui qui travaille fort, met du temps, fait des sacrifices va réussir à réaliser son rêve. Peu importe le temps, j’ai bon espoir que je vais réussir tout ce que j’entreprends», a déclaré Stéphanie Dugas en entrevue à l’Acadie Nouvelle.

Sa passion pour l’écriture lui vient de sa grand-mère paternelle, Rosilda Dugas.

«Quand j’étais jeune, je me faisais garder chez elle. Elle essayait d’écrire pendant que j’étais là et une journée, elle m’a donné une plume et du papier et elle m’a dit d’écrire une histoire. C’est là que j’ai découvert que je pouvais écrire une histoire avec les mots que j’apprenais à l’école. Ma grand-mère a tenté d’être publiée, mais elle avait été refusée par les maisons d’édition parce que son français n’était pas assez bon», a raconté la romancière qui a réécrit le manuscrit de sa grand-mère.

Quand elle a appris que sa grand-mère était atteinte de la maladie d’Alzheimer, elle s’est donné comme mission d’aider son aïeule à publier ses romans. Elle a tenu sa promesse et les romans ont paru dans un coffret intitulé À la recherche du bonheur.

Elle se promet maintenant de faire voyager son histoire. Ses projets d’écriture ont franchi les frontières du Nouveau-Brunswick puisque récemment, elle a été invitée à l’émission de Marina Orsini sur les ondes d’Ici Radio-Canada pour raconter son histoire. Après une entrevue téléphonique, elle participera à l’émission en personne en 2017.

«Je suis en contact avec Marina Orsini depuis un an par Twitter. Je lui ai envoyé mes romans et ceux de ma grand-mère. L’histoire se passe dans les années 1920 et ça ressemble beaucoup aux Filles de Caleb. Quand j’ai retravaillé les romans de ma grand-mère, j’avais le visage de Marina Orsini en tête», a poursuivi l’artiste qui souligne que les romans de sa grand-mère ont quelque chose d’autobiographique.

Quand ils ont lancé les romans, ils ont vécu un beau moment en famille.

Pour sa part, Stéphanie Dugas envisage de publier six autres tomes de la saga Un lourd fardeau d’ici 2022. Le troisième volet paraîtra en juin 2017. Cette série romanesque raconte l’histoire d’une jeune femme de 18 ans qui découvre un lourd fardeau qui pèse sur sa famille depuis 1000 ans. Elle est alors propulsée 1000 ans dans le passé afin d’apprendre à gérer l’héritage familial: la magie et la sorcellerie.

«C’est dans la fantaisie et ça se passe dans un univers un peu parallèle, mais en même temps, l’histoire se déroule dans la Péninsule acadienne avec de vrais détails et des faits historiques pour rendre l’histoire acadienne fantastique.»

L’univers des films fantastiques et des jeux vidéo nourrissent son imaginaire depuis l’enfance. Elle a mis dix années de travail avant de publier son premier livre. La série Un lourd fardeau est destinée aux lecteurs de 13 ans et plus. Parallèlement à cette série de romans, elle a entrepris l’écriture d’une seconde saga fantastique Gémeaux, dont les péripéties se dérouleront dans le village de Paquetville.

Établie à Saint-Jean, Stéphanie Dugas poursuit actuellement des études de maîtrise en études littéraires. Elle collabore aussi avec les Éditions des Immortels à Amqui en Gaspésie. Elle réinvestit tous les profits de la vente de ses livres dans ses projets d’écriture. Elle a elle-même financé la publication des romans de sa grand-mère.