StarsZ: une troupe de danse bien spéciale à Edmundston

La troupe de danse, StarsZ, en est une bien particulière dans la région d’Edmundston.

Depuis septembre 2016, une dizaine de personnes à besoins spéciaux, membres de l’Association d’intégration communautaire Edmundston-Madawaska, suivent un cours de danse adapté avec une enseignante professionnelle afin de monter sur les planches pour présenter le résultat lors d’un spectacle de fin d’année au printemps 2017.

La troupe StarsZ fait son apprentissage au Studio Zénith sous la supervision de la professeure Isabelle Dionne. L’initiative a été mise en place avec la collaboration de la Direction du mieux-être du ministère du Développement social et l’Association des concessionnaires automobiles d’Edmundston.

L’idée de créer une telle activité pour les personnes à besoins spéciaux découle du Gala du Parrain 2015. Lors de ce rassemblement, les gens de la communauté invitent une personne à besoins spéciaux à assister à l’événement en leur compagnie.

«J’ai lancé l’idée et elle a été saisie au vol. En fait, je souhaitais que ma filleule pour la soirée, Jessika, puisse réaliser son rêve de danser dans une troupe», a dit la responsable des communications de l’Association, Pascale Mallais.

Présent lors du Gala du Parrain 2015, le président de l’Association des concessionnaires automobiles d’Edmundston, Charles Albert, a proposé à ses collègues d’appuyer financièrement l’initiative.

«Une petite étincelle a été allumée et l’idée est maintenant réalité. Nous avons démontré l’intérêt envers un tel projet par l’entremise d’une journée exploratoire en mars. Après cet essai et de nombreuses discussions, nous avons décidé d’aller de l’avant», a ajouté Mme Mallais.

La Direction du mieux-être du ministère du Développement social s’est aussi impliquée financièrement dans l’aventure. De plus, une infirmière et une nutritionniste collaborent au projet.

En avril 2017, les membres de la troupe StarsZ présenteront leurs numéros lors du gala de fin d’année du Studio Zenith. «Nous aimerions que ce projet se poursuive dans les années à venir. C’est pour cette raison que nous voulons développer des partenariats durables», a souhaité Mme Mallais.