L’Acadie, un pays qui se raconte à Campbellton cet été

La Société Culturelle de la Baie des Chaleurs a effectué une belle prise afin de souligner son 50e anniversaire. Elle a mis la main, le temps d’une représentation, sur le spectacle à grand déploiement L’Acadie, un pays qui se raconte.

Cette année en est une de fête pour l’organisme de promotion culturelle du Restigouche. La Société Culturelle de la Baie des Chaleurs (SCBC), la plus ancienne de la province, célébrera ses 50 ans d’existence. Et afin de marquer ce demi-siècle, son équipe de direction a tenu à s’assurer de la présentation d’un spectacle d’envergure unique et acadien… question de refléter le mandat de diffusion acadienne qui a toujours régi l’organisme. L’Acadie, un pays qui se raconte, une production présentée 80 fois en France en 2016, s’amène ainsi au Restigouche en juin.

La troupe est composée des artistes Marie-Andrée Gaudet, Dominique Breau, Christien Belliveau, Jason Guérette, Dillon Robichaud, Nicolas Basque, Julien Breau, Kaylee Arseneault, Christiane Thériault, Mylène Comeau et Jacques Blinn. Deux Restigouchoises figurent également dans le lot, soit Izabelle Ouellet (Campbellton) et Maggie Savoie (Kedgwick).

«C’est une production conçue pour l’Europe qui a connu un grand succès là-bas l’an dernier. En apprenant qu’elle allait être présentée à quelques reprises à Moncton, nous avons pensé que ce serait très intéressant de proposer cela aux gens de la région. On ne pouvait espérer mieux pour notre 50e anniversaire. C’était exactement ce que nous cherchions», explique Ginette Soucy, présidente de la SCBC, précisant qu’il s’agit de la seule représentation de ce spectacle prévu dans l’ensemble du nord de la province. Le spectacle aura lieu le 29 juin au théâtre Restigouche de Campbellton.

Avec ce spectacle, la SCBC a fait abstraction de sa nouvelle vision qui est de mettre de côté les plus grosses productions au profit d’artiste pouvant se produire dans de petites salles, la diffusion de spectacles n’étant plus ce qu’elle fut jadis.

Ginette Soucy et Mélanie Parent, respectivement présidente et agente de développement pour la Société Culturelle de la Baie des Chaleurs, ont donné mardi le coup d’envoi des festivités du 50e anniversaire de l’organisme. – Acadie Nouvelle: Jean-François Boisvert

D’autres événements sont également prévus pour souligner le 50e anniversaire de la société, notamment un autre grand spectacle, mettant en vedette des artistes locaux.

«C’est officiel que nous allons de l’avant avec le projet, mais nous sommes encore à travailler sur le concept. Ce sera un spectacle unique à la SCBC, pas quelque chose que nous allons développer et qui partira en tournée par la suite», note Mme Soucy.

Autre nouveauté dans le cadre du 50e anniversaire, la SCBC mettra sur pied un camp d’été de jour pour les jeunes.

«L’objectif, c’est d’aller toucher cette clientèle – la relève – et de faire du développement culturel. C’est encore un peu embryonnaire comme projet, mais c’est quelque chose sur laquelle nous travaillons très fort», indique-t-elle. Des artistes locaux œuvrant dans différentes sphères artistiques (peinture, écriture, etc.) devraient être mis à contribution afin de partager leur art avec les jeunes. Ce camp aura lieu du 24 au 28 juillet.

Le reste de la programmation de cette année de célébrations sera dévoilée lors de l’assemblée générale annuelle de la SCBC, vers la fin mai.

En attendant, le coup d’envoi de la saison sera donné dès jeudi au Théâtre Restigouche, quand sera présenté le spectacle de Izabelle Ouellet, de Campbellton.