Appel aux poètes de l’Acadie!

Le poète et militant acadien Valéry Robichaud, membre fondateur du collectif La poésie partout, lance l’invitation aux organismes de l’Acadie à se joindre au mouvement. Leur objectif est de rallier les forces vives de la poésie au pays.

Les poètes sont peut-être de «drôles de types qui vivent de leur plume», comme le chantait Léo Ferré, mais ils sont aussi des artistes qui ont envie de partager leur passion avec le public. Valéry Robichaud rappelle que la poésie est partout dans nos vies; au cinéma, au travail, au théâtre, etc. Le conseil d’administration du collectif La poésie partout regroupe neuf membres fondateurs, dont le poète de Lamèque qui habite maintenant à Montréal où est basé l’organisme.

«On veut souligner le travail extraordinaire que les gens font pour la poésie, pas seulement au Québec, mais dans toutes les régions francophones du pays. Vu que je viens de l’Acadie, je trouvais ça important de tisser des liens avec ma région natale. C’est un appel lancé à toutes les forces vives de la poésie, peu importe, où elles se trouvent», a-t-il déclaré.

L’organisme qui se veut rassembleur comporte plusieurs volets, dont la promotion des événements en poésie partout au pays. Valéry Robichaud invite les organismes de l’Acadie à leur faire part de leurs activités afin qu’ils puissent les inscrire dans leur calendrier affiché sur leur site web. Le poète souligne qu’il existe plusieurs groupes au Nouveau-Brunswick qui travaillent au rayonnement de la poésie. Il mentionne, entre autres, le Festival de poésie de Caraquet, Acadie Rock à Moncton et les Éditions Perce-Neige. Avec le collectif, le poète espère créer des dialogues avec l’ensemble des organisateurs d’événements.

«Même à l’extérieur du Québec, on veut mettre de l’avant ces initiatives, créer des projets, des contacts, aménager des espaces de dialogues, aider les organismes à développer de nouveaux publics», a-t-il poursuivi.

Comme première grande manifestation publique, les responsables de La poésie partout organisent la Journée du poème à porter (Poem in your pocket day) le 27 avril. Le concept de cette activité qui a pris naissance aux États-Unis est simple: il s’agit de porter un poème sur soi et de le partager avec son entourage. Les librairies, les commerces, les écoles, les amateurs de poésie, les bibliothèques sont invités à distribuer des poèmes au public. Il espèrent rejoindre le plus de francophones partout au Canada.

«On cherche des gens en Acadie pour nous aider à diffuser des poèmes en Acadie. Ils sont les bienvenus à communiquer avec nous par courriel ou par notre page Facebook», a-t-il soutenu.

Les poèmes choisis qui seront imprimés proviendront de l’ensemble des collectivités, a fait savoir Valéry Robichaud.

Depuis la création du mouvement, l’écrivain constate avec bonheur qu’il y a énormément d’activités en poésie partout au Québec et ailleurs.

«On veut vraiment créer un mouvement et un dialogue entre tous les gens qui travaillent fort pour la poésie pour qu’on puisse avoir une voix commune, un plus grand impact, une plus grande vivacité et que le public voit qu’il y a des gens dans les communautés qui sont dévoués corps et âme pour la poésie», a conclu le poète.

Originaire de Lamèque, Valéry Robichaud, qui milite aussi pour l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens, travaille à divers projets. Il a écrit plusieurs chansons, pour sa mère Sandra Le Couteur, dont la pièce-titre de son plus récent album, Le phare.