Un Jean-Paul Riopelle sera vendu à l’encan à Moncton

 

Un clin d’oeil à la nouvelle génération d’artistes, un hommage à Christian Brun et une œuvre de Jean-Paul Riopelle figurent au menu du 6e encan annuel du Centre culturel Aberdeen à Moncton.

L’encan annuel du Centre culturel Aberdeen mettra à l’honneur les artistes acadiens Dominik Robichaud, Alisa Arsenault, Annie France Noël et Rémi Belliveau. Ce sont quatre étoiles montantes en art contemporain qui ont leurs studios au centre culturel.

«Chaque année, on faisait place à un artiste établi. Mais cette année on a eu envie de mettre en vedette quatre jeunes artistes qui ont leur studio ici et qui proposent des choses pas mal flyées et différentes», a déclaré le directeur général du Centre culturel Aberdeen, René Légère qui estime que ce choix correspond aussi à la mission éducative du centre.

Les organisateurs veulent présenter les artistes émergents aux collectionneurs. En arts visuels, le parcours vers la reconnaissance est souvent très long. Annie France Noël se réjouit de l’initiative des responsables de l’encan.

«C’est vraiment l’émergence qui est mise en vedette cette année. Puis c’est tout un honneur parce que ça nous donne une plateforme incroyable pour parler de notre travail parce que nous ne sommes pas très connus du grand public. On expose ici et là, mais ça prend du temps pour se faire un nom et que notre travail soit reconnu. C’est un bel honneur et une occasion pour nous quatre et nous allons célébrer ça», a exprimé Annie France Noël.

Chaque artiste à l’honneur présentera deux œuvres. Annie France Noël profite de l’occasion pour explorer de nouvelles approches. Elle a réalisé deux grandes œuvres qui marient la photographie et la peinture. Pour sa part, Rémi Belliveau propose des sérigraphies rehaussées d’aquarelles et de dorures.

Environ 40 oeuvres visuelles seront vendues aux enchères. Des peintures, de la photographie, de l’estampe et des pièces aux techniques mixtes, dont une sculpture de fer à repasser d’Anne-Marie Sirois, composent la collection.

La plupart des œuvres sont signées par des artistes de l’Acadie. Des habitués de l’encan comme Herménégilde Chiasson, Roméo Savoie, Yvon Gallant, Luc Charette et Raymond Martin sont de retour cette année. Pour une des rares fois de son histoire, le centre aura une œuvre de Mario Doucette. Les œuvres destinées à l’encan sont exposées dans la galerie du 2e étage du centre culturel.

Hommage à Christian Brun

Les autorités du centre rendront hommage au regretté Christian Brun, décédé subitement dans un accident de la route en décembre dernier. Membre de la Galerie 12 et du conseil d’administration des Éditions Perce-Neige, ce dernier participait régulièrement à l’encan. Une œuvre de Christian Brun sera vendue à l’encan et 100% des profits seront remis à la fondation de sa fille.

«Il était ici presque toutes les semaines. C’est un geste pour dire merci à Christian Brun qui a eu des œuvres presque à chaque encan», a commenté M. Légère.

Un tableau de Riopelle en vedette

Un tableau de l’artiste québécois de renommée internationale, Jean-Paul Riopelle, légué par un donateur du centre qui préfère garder l’anonymat, se retrouvera à l’encan. Cette œuvre tirée de la série des hiboux est estimée à environ 5000$.

«S’il y a des amateurs de Riopelle, c’est vraiment le moment de s’en procurer une parce qu’en galerie, ça se vendrait plus cher», a indiqué René Légère, très fier de cette nouvelle acquisition.

Les organisateurs espèrent amasser au moins 40 000$ cette année. Les recettes sont divisées à parts égales entre les artistes participants et le centre culturel. René Légère mentionne que le défi dans l’organisation de l’encan est de renouveler la clientèle. La région de Moncton compte quelques collectionneurs aguerris, mais ils ne sont pas légion. Cependant, il note un intérêt grandissant dans le public. D’ailleurs, lors de l’encan, ils remettront aux acheteurs un guide du nouveau collectionneur qui fournit quelques conseils sur les façons de bâtir une collection d’oeuvres d’art.

Les fonds amassés à l’encan seront réinvestis dans la programmation du centre.

L’encan se déroulera le 18 mars à la salle Bernard-LeBlanc dans une ambiance de gala. Il sera animé par l’avocat Robert Basque, appuyé par l’artiste Herménégilde Chiasson et la directrice générale du Théâtre Capitol, Kim Rayworth. Il ne reste plus qu’une vingtaine de billets à vendre pour l’événement.