Zachary Richard sera bientôt nommé Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres

Zachary Richard rejoindra Antonine Maillet, Stevie Wonder, David Bowie et Bono dans la prestigieuse liste des Commandeurs de l’Ordre des Arts et des Lettres. Cette distinction honorifique du gouvernement français lui sera remise sur la scène du Festival international de Louisiane à Lafayette, le 27 avril.

Flatté, honoré et touché par cette reconnaissance, le célèbre artiste et militant louisianais accède ainsi au plus haut grade de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. Cet ordre compte parmi ses rangs des acteurs, des musiciens et des créateurs de renom comme Quincy Jones, Isabelle Adjani, Jean-Paul Belmondo, Umberto Eco, Clint Eastwood, Bob Dylan et l’écrivaine Antonine Maillet.

«Franchement, le commandeur qui m’impressionne le plus c’est Antonine Maillet. Comme ça, elle ne pourra pas se vanter trop à mes côtés», a-t-il lancé en riant.

L’auteur-compositeur-interprète, poète, écologiste engagé et défenseur infatigable de la diversité culturelle accepte cet honneur au nom des francophones de Louisiane et de toute la francophonie nord-américaine.

«Je suis très humble devant ces choses-là et je suis très flatté bien évidemment parce que c’est une belle récompense personnelle. J’insiste que je fais partie de toute une mouvance culturelle qui est à la fois louisianaise, acadienne et nord-américaine et je pense que c’est une belle reconnaissance non simplement pour le travail que je fais, mais aussi pour ce que ça représente en tant que francophone nord-américain», a exprimé l’artiste qui ne compte plus le nombre de reconnaissances et de prix qu’il a reçu depuis le début de sa carrière en 1974.

Détenteur de quatre doctorats honorifiques et décoré, entre autres, de l’Ordre du Canada, de l’Ordre des francophones d’Amérique et de l’Ordre de la Pléiade, il a été nommé humaniste de l’année par l’organisme Louisiana Endowment for the Humanities en 2015.

«Je ne peux pas sortir mon travail d’artiste du contexte culturel dans lequel j’existe alors sans l’inspiration de la Louisane et de l’Acadie et de toutes ces choses qui me touchent, ce serait une reconnaissance assez vide de sens. Je pense que j’ai des choses à dire qui valent la peine d’être dites et que je suis inspiré par des choses qui sont suffisamment importantes pour pouvoir mériter cette reconnaissance», a-t-il fait valoir.

Le Consul général de France lui remettra cette décoration lors des cérémonies d’ouverture du Festival international de Louisiane à Lafayette. Zachary Richard donnera un concert avec Les Étoiles de l’immersion; un groupe de 36 élèves de 10 à 12 ans du programme d’immersion française en Louisiane. Dans ce spectacle, qui est devenu une tradition depuis trois ans, ils interprètent des pièces tirées de l’album, J’ai une chanson dans mon cœur, réalisé par Zachary Richard et les élèves en immersion.

«C’est vraiment un hommage à l’immersion française et cette présence qui est maintenant de plus en plus ancrée dans la culture louisianaise», a ajouté celui qui travaille à la promotion de la culture acadienne et de la francophonie.

Zachary Richard sortira son 21e album à la fin de l’année.