Caroline Savoie partage la scène avec Patrick Bruel: «C’est un peu surréel»

Quand on lui demande de décrire sa rencontre avec Patrick Bruel, Caroline Savoie répond que l’expérience est surréelle. La chanteuse acadienne assure la première partie du concert de cette icône de la chanson française dans une tournée au Québec.

Depuis le 13 avril, Caroline Savoie se produit dans de grandes salles au Québec (de 800 à 1900 places). En apprenant qu’elle allait partager la scène avec Patrick Bruel, elle a eu une pensée pour sa grand-mère.

«Premièrement, je me suis dit que ma grand-mère allait être jalouse parce qu’elle l’aime beaucoup. C’est un honneur pour nous (elle et son guitariste Marco Gosselin) de faire ça parce que Patrick Bruel est des grands de la chanson française. C’est le fun de tourner avec un artiste établi et de faire des salles comme celle du Grand Théâtre de Québec alors que c’est plein. C’est un honneur d’avoir cette visibilité et cette occasion de se faire entendre par un plus grand public», a exprimé l’auteure-compositrice-interprète au cours d’un entretien téléphonique depuis Montréal, où elle est établie depuis près d’un an.

C’est Spectra Musique – agence associée à la maison de disque de Caroline Savoie – qui a suggéré à l’équipe de Patrice Bruel le nom de l’artiste acadienne. La chanteuse a appris que ce dernier tient à approuver toutes les premières parties de ses concerts. Il se fait même un devoir de présenter lui-même Caroline Savoie et son guitariste, au public, avant chaque prestation. Un geste qui a réconforté l’Acadienne qui avoue avoir été un peu intimidée en arrivant au théâtre à Saint-Eustache le premier soir. Après une tournée de salles intimes en Europe, elle s’est retrouvée devant une équipe de 18 personnes qui entourent le chanteur français.

«C’est un peu surréel pour nous. Patrick Bruel nous présente avant chaque spectacle. Il est derrière le rideau et il nous fait une grande présentation. Il est même venu nous donner des critiques dans notre loge l’autre jour et il nous a invités à regarder le hockey dans sa loge. Il est super fin. C’est un vrai gentleman. On a beaucoup de plaisir avec lui. On l’appelle même PB», a-t-elle poursuivi.

La jeune chanteuse a même eu droit à quelques lignes dans au moins deux critiques du spectacle. Dans Le Soleil, on souligne la douceur de son folk, sa voix puissante, son humour et ses talents de raconteuse.

«C’est plaisant parce que la journaliste a décrit mon spectacle un peu comme j’aurais envie que les gens le perçoivent, c’est-à-dire un peu comme si l’on était dans mon salon. Si je peux avoir cet effet-là dans une grande salle de 1800 places, ça veut dire que j’ai bien fait mon spectacle», a ajouté l’artiste qui offre quelques chansons de son album dans une ambiance intime.

La tournée avec Patrick Bruel se termine le 22 avril au Théâtre Maisonneuve à Montréal. Par la suite, Caroline Savoie montera sur la scène du Gala des Prix de la musique de la côte Est à Saint-Jean, le 27 avril, où elle a récolté quatre nominations. Ce sera la première fois qu’elle chantera au Gala.