Le John Boulay Blues Band trempe dans le rock et le reggae pour son 2e opus

Le John Boulay Blues Quartet lance son deuxième album, à saveur blues comme le nom du groupe l’indique, mais qui inclut cette fois-ci des sonorités diversifiées, comme le rock et le reggae.

Dans les ondes est un opus de 12 chansons originales du musicien, compositeur et chanteur John Boulay – soit huit en français et le reste en anglais. Il est accompagné de Denis Hachey (clavier), de Marcel St Cyr (basse) et de Luc Roy (batterie).

«Depuis le premier album, j’ai eu beaucoup d’inspiration. Ce qui me manquait, c’était le temps. D’ailleurs, nous avons enregistré séparément cette fois-ci. C’était chacun son tour. Donc les gars ont pu mettre leur empreinte personnelle sur les pièces. Ils se sentaient plus libres d’expérimenter», raconte John Boulay.

Le premier extrait à être diffusé sur le marché est Justine, en hommage à une amie de la région Chaleur. Pascal Lejeune, alias Thomé Young, a signé la chanson, Hey Louise.

«J’ai eu des commentaires positifs comme quoi cet album était un contraste du premier, pour le mieux. C’est comme ça qu’on se démarque en 2017, en essayant d’innover.»

Enseignant d’une dizaine d’instruments musicaux, de même que le chant, John Boulay dit avoir tiré son inspiration musicale auprès des élèves – surtout des jeunes adolescents – à qui il donne des cours privés depuis 12 ans.

Pour les textes, l’actualité s’est imposée.

«Je suis beaucoup influencé tout de suite par ce qui se passe dans le monde. Nous ne sommes pas dans un moment super joyeux. Aussi, nous avons de la difficulté à obtenir des informations fiables, à cause des médias sociaux», souligne-t-il.

«J’ai une chanson intitulée Changer le monde qui est un message directement relié à ça. Une autre, Cenne noir, est un appel pour que les gens soient plus gentils les uns envers les autres et qu’il y ait plus d’amour dans la vie».

Cela ne signifie pas tout autant que Dans les ondes est une œuvre engagée.

«Ce n’est pas un album sérieux, même je finis par faire deux ou trois commentaires sociaux. Ça doit être quelque chose que je ressens assez fortement, parce que ça finit toujours par ressortir dans mes chansons. Sauf qu’il y a des chansons très légères. J’en ai d’ailleurs écrit une sur mes deux chiens.»

Le lancement de l’album aura lieu le 29 avril, au Studio 2 à Bathurst. Il y en aura un autre, le 19 mai, à la boulangerie Grains de folie, à Caraquet.