Les Morissette: dédramatiser le quotidien (Vidéo)

Salués par une vibrante ovation à Moncton, les Morissette ont démarré leur tournée de quatre spectacles au Nouveau-Brunswick sur les chapeaux de roue. Le célèbre couple d’humoristes décortique les travers des relations hommes femmes.

Environ 600 spectateurs ont envahi le Théâtre Capitol, jeudi soir, afin d’assister au spectacle des Morissette. Dès leur entrée sur scène, le duo a été acclamé par la foule. Louis Morissette s’est présenté plutôt modestement, tandis que Véronique Cloutier est arrivée sur la scène dans un tonnerre de musique, d’effets visuels et caméra à la main afin de filmer les gens dans la salle. Elle a été accueillie comme une reine. D’ailleurs, le couple s’amuse allègrement avec la popularité et le salaire de Véronique Cloutier.

«C’est sûr que si tu faisais le spectacle tout seul, tu serais tout seul dans la salle ce soir», ironise la comédienne.

«On n’est pas au Beau programme (nouvelle émission de Véronique Cloutier) ce soir, ton coanimateur va parler ce soir», lui répond Louis Morissette.

L’image du petit couple parfait tombe peu à peu tout au long de la soirée. Unis dans la vie comme sur scène, les deux artistes bien connus du public se moquent des travers de l’un et de l’autre. Le mariage, l’amour, le sexe, l’éducation des enfants, l’allaitement, les produits Véro, les chicanes de couple, la consommation; bref bien des sujets passent par la plume mordante de ce tandem sympathique. Il y a aussi beaucoup de spontanéité et de naturel dans leur prestation. À l’issue de la représentation, le public était conquis.

«C’était du rire du début à la fin. En tant que couple, on se reconnaît dans le quotidien et dans les sujets de discussion. On rit de nous-mêmes et ça fait du bien. Ça dédramatise le quotidien», a déclaré une spectatrice Josée Boucher qui suit le parcours de Véronique Cloutier depuis longtemps.

Sans tomber dans la vulgarité, ils arrivent à traiter d’une diversité de sujets, parfois même un peu délicats. C’est sans prétention qu’ils interagissent avec le public. «C’est un peu comme si on était dans le salon avec eux», note Sylvette Godin-Collette.

L’autodérision est au rendez-vous dans ce couple qui n’hésite pas à se taquiner. Le spectacle comprend plusieurs moments forts, notamment lorsque Véronique Cloutier téléphone à la maison pour s’apercevoir que les enfants sont gardés par l’humoriste Jean-François Mercier, les Denis Drolet et Éric Lapointe. C’est très drôle. Le match de hockey de Louis, le procès qui s’en suit, les démonstrations des techniques d’autodéfense psychologique des femmes ou encore l’utilité des grands-parents figurent parmi les moments particulièrement loufoques du spectacle.

«Y a-tu rien de mieux que des grands-parents pour nous “fucker” l’éducation de nos enfants», ironise Louis Morissette.

Véronique Cloutier s’insurge même contre les fêtes d’enfants. Le spectacle comprend aussi quelques imitations et une petite portion de variété au grand désarroi de Louis Morissette. Ce qui rend le numéro encore plus drôle. Attendez-vous à une masse de bonnes blagues efficaces, mais aussi à quelques clichés. Après la représentation, les spectateurs ont pu rencontrer le couple dans le hall d’entrée du théâtre. Les Morissette sont encore en spectacle ce soir au Théâtre Capitol puis au Carrefour de la mer de Caraquet, samedi et dimanche.