Les mystères du baromètre amoureux

Et si l’amour se mesurait?

Comment mesurer une émotion? Aimer est un mouvement affectif envers quelqu’un qui nous procure une satisfaction; on ressent du plaisir, de la joie, du bonheur.

«Lorsque je suis avec toi, je suis heureux.» «Quand je suis dans tes bras, je suis heureux.» La plupart diront: «Quand on aime, on aime, un point c’est tout!» Ce point de vue n’est pas faux, et n’est pas vrai non plus.

Le baromètre amoureux pourrait-il mesurer l’atmosphère relationnelle et indiquer les différents degrés des rapports plus ou moins marqués des changements de temps, augmentant au contact de la chaleur et diminuant au contact du froid?

Comment est l’atmosphère de votre relation de couple?
L’amour est vivant, il apparaît ou disparaît avec ou sans raison apparente. Il est rebelle, doux, gentil, se transforme, s’allume, s’éteint, laisse derrière lui des braises, etc.; comme toutes les émotions, que ce soit la colère, la tristesse, l’intensité amoureuse, varie en fonction des personnes, des types de relations et des circonstances conjugales.

Les émotions se déplacent sur le baromètre amoureux selon l’atmosphère au moment de la rencontre, de la formation du couple, jusqu’à une évolution conjugale ou une dissolution conjugale. Le baromètre amoureux mesure l’amour de l’un envers l’autre.

Est-il possible de s’aimer réciproquement, la majorité du temps, avec à peu près la même intensité?

Dans un monde mythique et idéal, voire un monde romantique, la réponse est oui. Tout le monde veut y croire, tout le monde le souhaite. Mais dans un monde réaliste, la réponse est non. Le baromètre amoureux réagit à l’environnement; TOI, MOI et LES AUTRES.

Le sentiment amoureux perd ou gagne de l’intensité sur la ligne du temps, selon les personnes et les circonstances, et l’évolution de la relation. Des amis peuvent devenir amoureux et des amoureux peuvent devenir des amis, voire des ennemis.

L’équilibre amoureux conjugal a besoin de réciprocité avec à peu près la même intensité de chaque côté, voilà le défi conjugal. La non-réciprocité des sentiments amoureux crée un décalage conjugal, et amène des tensions conjugales ou de l’indifférence.

Est-ce vrai de dire que dans un couple l’un aime plus que l’autre? Est-ce vrai de dire que la réciprocité de l’intensité amoureuse n’est pas identique? Pourquoi en est-il ainsi? C’est l’atmosphère conjugale qui détermine l’intensité amoureuse; aimer un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.

Quand le baromètre indique «un peu»
Le mercure monte à 10 %; il peut-être des deux côtés, comme d’un seul côté, de soi à l’autre, de l’autre à soi.

«Je l’aimais un peu, j’ai poursuivi la relation, car il semblait m’aimer et c’était une bonne personne.» Comment s’étonner un jour que le couple craque?

Laura m’a affirmé qu’après 20 ans de mariage qu’elle n’avait jamais senti un engagement profond de la part de son conjoint. Je lui avais demandé de me décrire ce non-engagement. «Je sentais qu’il m’aimait un peu, et moi aussi, mais il n’y a jamais d’amour.»

Des choix de partenaires qui se font pour d’autres raisons que l’amour, telles que la peur d’être seul, la situation économique, la situation sociale, la gentillesse, etc., ne sont pas de bonnes raisons, à moins que ce soit une entente conjugale.

Des relations conjugales qui n’engagent pas de grands sentiments pour permettre de sortir de la pauvreté existent toujours; ou qui permettent d’atteindre des statuts sociaux importants existent aussi. C’est pourquoi les hommes populaires demeurent toujours plus convoités, indépendamment de leur apparence. «Je ne suis pas en amour, mais je suis bien.»

Quand le baromètre indique «beaucoup»
Le baromètre indique 50 degrés: il peut être des deux côtés, ou d’un seul côté; de soi à l’autre, de l’autre à soi. S’aimer beaucoup en réciprocité, aimer beaucoup pendant que l’autre aime un peu, passionnément ou à la folie, et vice versa.

Les couples qui arrivent à maintenir cette intensité moyenne sont en équilibre conjugal. Ce sont des couples qui sont plus dans le «moi, toi et nous». Ils reconnaissent l’importance de se satisfaire en tant que personne et de satisfaire l’autre. Ils sont amis et amants, mais jamais seulement des amis. C’est la bonne entente sur le plan des satisfactions conjugales. Ils ne veulent pas changer l’autre, mais ils savent s’adapter à l’autre. Un respect règne chez ces couples.

Les amis qui deviennent amoureux sont dans cette intensité qu’ils arrivent à conserver longtemps. La relation débute par une amitié, une connaissance de l’autre. Ainsi, avant de passer à la proximité sexuelle, ils reconnaissent les similitudes, la réciprocité qui les unit. Un attachement profond les lie à une personne plus qu’à une autre. Ils s’admirent, se valorisent, tout en ayant un regard juste sur soi-même et son partenaire. Ils ont des rêves avec cette personne, ce sont souvent ceux qui se voient réaliser des projets ensemble.

— Si vous avez des questions, commentaires, ou pour une consultation, vous pouvez me joindre par courriel au (506) 260-1907.