Déroute conservatrice en Atlantique?

Si les récents sondages donnent le bon pouls de l’électorat de l’Atlantique, les conservateurs de Stephen Harper pourraient y connaître le même sort que celui des libéraux de Jean Chrétien lors des élections de 1997. Les libéraux avaient perdu tous leurs sièges en Nouvelle-Écosse et le NPD avait fait une percée historique au Nouveau-Brunswick en y faisant élire leurs candidats dans Acadie-Bathurst et Beauséjour – deux châteaux forts libéraux.

Les libéraux de Justin Trudeau qui dominaient très largement les intentions de vote dans la région atlantique avant le déclenchement des élections sont maintenant talonnés par le NPD. Aux termes de cette très longue campagne les libéraux seront-ils rattrapés, voire dépassés par les troupes de Thomas Mulcair?

Si les prochains sondages continuent à placer les conservateurs loin derrière les libéraux et les néo-démocrates avec moins de 20 % des intentions de vote dans les quatre provinces de l’Atlantique, ce sont presque tous les 14 sièges détenus par les conservateurs qui pourraient changer d’allégeance.

Les conservateurs qui avaient été chassés de Terre-Neuve-et-Labrador à la suite de la querelle entre l’ancien premier ministre Danny Williams et Stephen Harper n’ont guère de chance de faire une percée électorale dans cette province le 19 octobre. Leur unique siège à l’Île du-Prince-Édouard détenu par la ministre des Pêches, Gail Shea pourrait leur échapper.

Le départ de la vie politique de l’ancien ministre conservateur et l’homme fort de la Nouvelle-Écosse, Peter MacKay, est certainement un coup dur pour Stephen Harper. Tous les cinq sièges détenus actuellement par les conservateurs sont menacés par les libéraux et les néo-démocrates.

La situation n’est guère plus réjouissante au Nouveau-Brunswick où les conservateurs pourraient y perdre plusieurs plumes. Lors des élections de 2011 la division du vote entre les libéraux et les néo-démocrates avait permis à certains candidats conservateurs de remporter la victoire.

Ç’a été le cas dans les circonscriptions de Madawaska-Restigouche et de Moncton-Riverview-Dieppe. Le ministre Bernard Valcourt et le député sortant Robert Goguen auront fort à faire pour préserver leur siège face aux candidats libéral et néo-démocrate.