Membre du groupe Acadie Média|Jeudi 18 décembre 2014
Vous êtes ici: Accueil » Économie » Les compressions fédérales seraient exagérées

Les compressions fédérales seraient exagérées 

flaherty_jim

MONTRÉAL – Les agences de notation Fitch et Moody’s mettent en garde le gouvernement du Canada contre les dangers de vouloir aller trop vite avec ses mesures d’austérité en cette période d’incertitude économique.

Selon les deux agences de notation, citées dans le Wall Street Journal et dans Le Devoir, l’intention affichée du gouvernement d’appliquer d’importantes réductions de dépenses afin de rétablir rapidement l’équilibre des finances publiques n’est pas nécessaire et pourrait causer plus de mal que de bien à l’une des rares économies développées à ne pas se porter trop mal.

Le principal analyste pour le Canada chez Moody’s, Steven Hess, affirme que le gouvernement dispose d’une marge de manoeuvre et procéder à des compressions trop rapides poserait un risque pour la croissance économique, à son avis.

Shelly Shetty, analyste chez Fitch, ajoute que le Canada n’a pas à avaler une si grosse pilule s’il n’est pas malade.

Le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, a promis de réduire les dépenses de l’État tout en protégeant les transferts aux citoyens. L’appareil gouvernemental fédéral se prépare, en conséquence, à d’importantes diminutions de personnel.