Les Néo-Brunswickois ont dépensé 433 millions $ en alcool en 2010

OTTAWA – Les ventes de boissons alcoolisées ont augmenté de 2 % au Canada de 2010 à 2011, pour atteindre 20,3 milliards $, a indiqué Statistique Canada lundi. La croissance a aussi été perceptible au N.-B., où les ventes ont grimpé de 1,3 % pour se chiffrer à 433 millions $.

Au Nouveau-Brunswick, les ventes de bières ont augmenté de 0,4 %, alors que les vins ont enregistré une hausse de 5 %. Quant aux ventes de spiritueux, elles ont progressé de 0,5 % au cours de l’exercice.

Selon les données de Statistique Canada, le Néo-Brunswickois moyen âgé de 15 ans et plus a dépensé 678 $ pour l’achat de boissons alcoolisées l’année dernière (soit l’équivalent de 13 $ par semaine). C’est la bière qui s’accapare la part du lion de ce total avec un montant de 377,50 $.

Même si la bière demeure la boisson alcoolisée la plus populaire au pays, Statistique Canada explique la hausse globale connue l’année dernière par une augmentation des ventes des spiritueux et des vins importés au cours de l’exercice qui s’est terminé le 31 mars 2011.

Au cours de cette période, les ventes de spiritueux des régies des alcools et de leurs agents ont atteint 5,1 milliards $, en hausse de 2,9 % par rapport à l’année précédente. Ce progrès est principalement attribuable à une augmentation des ventes de vodka (+5,0 %), de rhum (+4,1 %) et de whisky (+2,7 %).

De leur côté, les ventes de vins des établissements vinicoles ainsi que des régies des alcools et de leurs agents se sont chiffrées à 6,1 milliards $, en hausse de 5,0 % par rapport à l’année précédente.

Par habitant, les ventes de bières ont atteint 80,3 litres par personne en 2011, en baisse par rapport aux 85,6 litres enregistrés en 2000. En revanche, durant la même période, en valeur monétaire, les ventes de bières ont augmenté de près de 47 $, pour atteindre 320 $ par personne.

Une hausse globale de 0,4 % des prix des spiritueux, des vins et des bières a également été enregistrée au cours de l’exercice, note Statistique Canada.

Combinés aux autres revenus associés à l’alcool, comme ceux provenant des permis de vente d’alcool, les revenus nets réalisés par les régies des alcools provinciales et territoriales ont atteint 5,9 milliards $ en 2011, en hausse de 5,6 % par rapport à l’année précédente.

Au Nouveau-Brunswick, le bénéfice net d’Alcool NB s’est chiffré à 161,5 millions $ l’année dernière, une hausse de 1,2 % comparativement à l’année précédente. Les plus importantes augmentations ont été réalisées au Nunavut (55 %), au Yukon (15,7 %), en Ontario (12,9 %) et au Québec (5 %).