Marchés financiers: excellente année 2012 pour le N.-B.

SAINT-JEAN – Des entreprises du Nouveau-Brunswick ont été impliquées dans 19 fusions et acquisitions d’une valeur de plus de 215 millions $ en 2012, peut-on lire dans un rapport sur les marchés financiers publié la semaine dernière.

Le rapport sur les marchés financiers, rendu public par la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, fait ressortir ces tendances et d’autres indicateurs clés.

L’analyse des fusions et des acquisitions, introduite pour la première fois dans le rapport de cette année, démontre une activité importante en 2012.

Les secteurs des services alimentaires et des mines ont rapporté respectivement des activités de l’ordre de 154 millions $ et de 41 millions $. La commission a également observé une croissance dans les secteurs de l’énergie et des soins de santé.

Le marché dispensé a été actif en 2012, en partie grâce à trois sociétés ouvertes qui ont émis des titres d’une valeur de plus de 23 millions $ sur le marché dispensé. Ces titres sont distribués sans l’avantage du document de divulgation publique appelé prospectus. Cette activité contraste avec celle de l’année précédente, lorsque plusieurs entreprises du Nouveau-Brunswick ont émis un prospectus pour la collecte de 117 millions $ par l’intermédiaire des marchés publics.

La commission a constaté que, dans l’ensemble, le total des fonds rapportés sur les marchés boursiers du Nouveau-Brunswick a enregistré une hausse de 91 % en 2012. Le secteur des technologies de l’information et des communications a continué d’afficher un rendement solide; 18 des 23 investissements de capital de risque ont été réalisés dans ce domaine.

«Comme nous l’avions constaté au cours des années précédentes, nos marchés financiers sont fortement influencés par différents projets de grande envergure, a affirmé M. Hancox. Nous nous efforçons d’examiner chaque secteur des marchés financiers afin de cerner les domaines en développement et ceux en déclin.»