Centre de services: Sears Canada créera 180 emplois à Edmundston

Sears Canada ouvrira bientôt un centre de services à la clientèle au Nouveau-Brunswick, son troisième du genre au pays, qui s’ajoutera à ses magasins et comptoirs pour récupérer les commandes en ligne dans la province. Près de 180 emplois seront ainsi créés à Edmundston.

À ce centre de services d’affaires, les agents répondront aux demandes de la clientèle par téléphone, par courriel ou par clavardage.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick consentira 3,5 millions $ envers ce projet.

Lors d’un point de presse confirmant la venue de ce centre de services, mercredi, les représentants de Sears Canada n’ont pas chiffré l’investissement de la compagnie dans cette initiative.

Au Canada, la compagnie possède déjà deux centres de services à Montréal et à Belleville (Ontario) ainsi que deux autres outre-mer aux Philippines et en Bulgarie.

Ce centre de services sera situé dans les anciens locaux de Teletech au Centre Madawaska dans le secteur Saint-Basile. Il proposera des postes de gestionnaires, de chefs d’équipe, d’agents de service ainsi que de représentants administratifs, de ressources humaines et de soutien informatique. Son ouverture est prévue en février.

La compagnie dit avoir changé de cap dans son approche relative à la vente au détail et à son image de marque. Pour ce faire, des investissements ont été nécessaires dans la technologie et la fidélisation des clients.

«Nous espérons une prospérité à long terme à Edmundston. Avec nos magasins physiques et les commandes en ligne, nous voulons offrir le meilleur service possible aux clients partout au pays. Ici, nous trouverons une main-d’oeuvre bilingue. Le Nouveau-Brunswick a une culture existante dans ce domaine», a dit le vice-président des objectifs stratégiques de Sears Canada, Leigh Lampert.

Les premiers employés embauchés lors de la récente foire de l’emploi de la compagnie amorceront leur formation la semaine prochaine. Dès qu’ils seront prêts, ils commenceront à offrir le service aux clients, a précisé M. Lampert. Il n’était pas en mesure de dire combien de personnes se sont présentées lors de cette activité de recrutement.

La compagnie est sûre de pouvoir combler les 180 emplois offerts.

«C’est pour cela que nous avons décidé de nous installer ici», a continué M. Lampert, qui est né au Nouveau-Brunswick.

Selon le directeur général d’Opportunités NB, Stephen Lund, les négociations entre les deux groupes ont été amorcées il y a deux ans avant de s’accentuer au cours des 12 derniers mois.

Le vice-président des Objectifs stratégiques de Sears Canada, Leigh Limpert, a confirmé la création de 180 emplois pour un centre de services. - Acadie Nouvelle: Gilles Duval
Le vice-président des Objectifs stratégiques de Sears Canada, Leigh Lampert, a confirmé la création de 180 emplois pour un centre de services. – Acadie Nouvelle: Gilles Duval

Interrogé à savoir comment le gouvernement pourra convaincre la population de la réussite d’un centre de service alors que l’industrie a connu des hauts et des bas par le passé, le premier ministre Brian Gallant rappelé que le Nouveau-Brunswick est devenu un chef de file dans ce domaine, citant en exemple l’ouverture de l’Institut canadien sur la cybersécurité cette semaine à l’Université du Nouveau-Brunswick.

«Le secteur procure de l’emploi à plus de 1800 personnes dans la province et il va continuer de prospérer. Il y a un mouvement au Canada où des entreprises tentent de ramener des emplois au pays. Et c’est le cas avec Sears. La présence d’un bâtiment disponible à Edmundston, la main-d’oeuvre bilingue qualifiée de notre province et la présence du Fonds d’innovation du Nord ont joué en faveur du projet», a souligné le premier ministre Gallant.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick versera une contribution directe de 2,2 millions $ ainsi que 458 000$ par l’entremise du ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail et 850 000 $ de la Société de développement régional.

Au Canada depuis six décennies

Sears Canada procure du travail à plus de 17 000 personnes au Canada. La compagnie compte 140 magasins corporatifs, 71 succursales locales et 900 comptoirs pour récupérer les commandes en ligne.

Au Nouveau-Brunswick, Sears emploie 400 personnes dans ses quatre magasins à grande surface, quatre succursales locales et 22 comptoirs de récupération des commandes en ligne.

La compagnie Sears a vu le jour en 1953 sous la bannière Simpsons Sears. Elle a ouvert sa première succursale au Nouveau-Brunswick (à Saint-Jean) deux ans plus tard. Elle est présente à Edmundston avec un comptoir de services depuis six décennies.

La Ville d’Edmundston a participé au processus de recrutement en proposant notamment les locaux disponibles au Centre Madawaska.

«On a montré ce qu’on avait à offrir. La Ville d’Edmundston tente de mettre en place des conditions favorables pour les investisseurs locaux. Mais c’est doublement valorisant lorsque des entreprises de l’extérieur le reconnaissent également», a indiqué le maire Cyrille Simard.