Pro-Match, pour faciliter le recrutement d’employés qualifiés

Le recrutement de main-d’œuvre qualifiée est souvent cité comme étant l’un des défis principaux des entreprises du Nouveau-Brunswick. Direcsys, une firme de Dieppe, croit avoir trouvé une solution pour satisfaire les demandes des employeurs. Le service Pro-Match a été lancé jeudi matin à Shippagan.

Pro-Match est un service qui pour but d’aider les entreprises à trouver le candidat idéal pour pourvoir des postes au sein de leur équipe. L’initiative s’adresse aux diplômés universitaires et collégiaux du Nouveau-Brunswick et comprend un programme d’accompagnement et de perfectionnement.

Selon un sondage mené par le Conseil économique du Nouveau-Brunswick en 2011, 40% des répondants ont indiqué que les défis d’accès à la main-d’œuvre, de recrutement et de rétention ont une incidence sur la croissance de leur entreprise.

Malgré leur volonté, la plupart des entreprises n’ont pas les outils nécessaires pour intégrer adéquatement de nouveaux jeunes employés, dit Marc-André Alary, PDG de Direcsys.

«Les outils de gestions évoluent très rapidement et c’est difficile pour une entreprise de maintenir le pas, parce que c’est déjà difficile de le faire. C’est notre rôle d’être au fait des nouvelles technologies, de les partager et de les enseigner.»

«Alors pour profiter de nos services, les gens nous contactent et nous soumettent leur CV. Nous leur faisons passer une série de tests et de sondages pour mieux cerner leur personnalité. Ensuite on va trouver un employeur pour si la personne est un bon ‘match’. Ensuite, une entente est faite avec l’employeur et un plan d’intégration est élaboré.»

Les candidats retenus pourront profiter d’une série de formations précises pour obtenir de la certification supplémentaire liée à la gestion.

Selon M.Alary, le vieillissement de la population et l’exode des jeunes causent bien des maux de tête aux entreprises d’ici qui cherchent à se développer.

«C’est un défi pour plusieurs de nos clients dans la région. C’est un combat continuel pour trouver la bonne ressource.»

Gilles Haché, ancien copropriétaire de la Mousse acadienne, à Miramichi et aujourd’hui consultant chez Scotts Canada (La Mousse acadienne a été vendue à Scotts Canada en mai 2016), a déjà fait appel aux services de Direcsys.

«Ça va aider surtout au niveau de l’intégration. La plupart des entrepreneurs n’ont pas les ressources à l’interne pour y arriver et entreprendre cette phase. Il y a beaucoup de défis de recrutement, surtout dans notre région. Beaucoup de jeunes partent à l’extérieur. Il y a quand même de bonnes personnes dans la région, mais il faut savoir comment les attirer. En offrant ce service, ça démontre le sérieux de l’entreprise, ça va être positif pour l’embauche et la rétention d’employés de qualité.»