Personnalité de semaine: Catherine Lecompte-Roussel

Gilles Duval Gens d'ici

Mère de quatre enfants, Catherine Lecompte-Roussel est une adepte du «couponing». Sur sa page Facebook, elle donne des conseils à ceux qui voudraient faire de même. En plus de la rendre utile pour sa famille à Edmundston, elle met cette façon d’économiser au profit d’organismes communautaires de la région.

Comment a débuté pour vous cette passion du «couponing»?

«J’ai commencé il y a quelques années alors que j’étais en congé de maternité. Comme nous avons quatre enfants, c’est une façon de faire des économies pour une famille de six personnes. Cela me permet notamment de profiter d’un congé additionnel sans solde et d’être auprès de nos enfants. Autrement, je serais de retour au travail.»

Qu’est-ce qui a vous a amené à faire profiter d’autres personnes que votre famille?

«Parfois, j’ai en main des rabais pour des articles alimentaires, pour bébés ou ménagers que nous n’utilisons pas à la maison et qui reviennent à faible coût. Nous les achetons tout de même et les remettons à des organismes communautaires de la région. Je dirais que ce tout que nous avons donné n’a pas coûté plus de 20 $ jusqu’ici.»

Comment a justement commencé cette contribution communautaire?

«C’est lors de la traditionnelle Guignolée des Chevaliers de Colomb de Saint-Jacques. Nous avons aussi fait de même pour l’Escale Madavic, Noël Magique, RADO ou encore directement auprès de familles qui ont vécu des moments difficiles. Je suis aussi impliquée auprès du Refuge Madawaska et nous avons aussi amassé des items pour les animaux comme la nourriture et produits de nettoyage.»

De quelle ampleur sont vos économies, selon vous?

«Nous n’avons pas vraiment fait le calcul, mais les économies pour la famille se situent à plusieurs milliers de dollars. Bien souvent en bout de ligne, des produits nous coûtent rien ou très peu. Avec les rabais, il arrive parfois que nous sommes même payés pour nous les procurer.»

Est-ce que vous consacrez de nombreuses heures par semaine pour la planification?

«Je surveille les circulaires. Les rabais sont aussi disponibles en ligne et il faut les imprimer. C’est un peu incommodant de faire ses emplettes avec un gros cartable, mais ça vaut la peine».

D’autres moyens vous permettent-ils de faire des économies?

«Il y a des économies énormes à faire avec les récompenses remises pour fidéliser la clientèle. En achetant des produits, on amasse des points qui se transforment en rabais. Dans certains magasins, il y a des rabais à certaines heures de la journée sur des produits alimentaires frais qui ont de légers défauts. À cela vous pouvez par exemple ajouter les journées sans taxe.»

Vous avez créé un groupe «Couponing Nord-Ouest» dans les médias sociaux. Quel est son but?

«Cette page Facebook vise à donner des trucs aux gens qui voudraient aussi économiser pour leur expliquer comment ça fonctionne, où ils peuvent se procurer les coupons et bien d’autres informations.»

Commentaire

- Archives
Balloune dégonflée