Voyages – Cinq parcs nationaux à découvrir cet été

Marie-Michèle Doucet et Michaël Paulin Style de vie

Avec le printemps qui s’installe tranquillement, le temps est venu de penser à nos escapades pour la saison estivale. Et cet été, il y a une chose qui figure au sommet de notre liste: la visite des parcs nationaux du Canada.

Il faut souligner que cette année, le Canada célèbre le 150e anniversaire de la Confédération et pour que tous puissent participer aux festivités, l’entrée aux parcs nationaux (incluant les lieux historiques nationaux) est gratuite. Mais avec plus de 200 endroits à explorer, il faudra faire des choix. Voici donc cinq parcs nationaux que nous rêvons de découvrir cet été.

1 – Banff (Alberta)

Doyen des parcs nationaux du Canada, Banff a été créé en 1885 alors que des employés du chemin de fer Canadien Pacifique trouvent par hasard des sources thermales dans la région. Les autorités décident alors d’en faire un parc national. Ce sera le premier au pays et le troisième au monde. Cent ans plus tard, en 1985, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais plus que son histoire, ce parc, qui couvre une superficie de 6641 km2, est un paradis pour les amoureux de nature. Montagnes, glaciers, forêts ou rivières, il y a de quoi vous occuper pendant des jours, voire des semaines.

2 – Péninsule de Bruce (Ontario)

Si vous rêvez d’eau turquoise, alors il faut se rendre dans la péninsule de Bruce située dans le sud de l’Ontario. Entre ses falaises de calcaires, ses petites cavernes et son eau dont la couleur rappelle les Caraïbes, ce parc est absolument magnifique. Mais si les sports nautiques comme la plongée et le kayak figurent parmi les préférés des visiteurs, les amoureux de randonnées pourront aussi y croiser une faune variée comprenant ours noir et reptiles rares.

3 – Gros-Morne (Terre-Neuve et Labrador)

Le Parc national du Gros-Morne est situé sur la côte occidentale de l’île de Terre-Neuve. Ce lieu a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (en 1987) en raison de sa géologie particulière. C’est au cœur même de ce parc que se trouve le carrefour où se sont rencontré, il y de cela quelques milliers d’années, les continents africain, européen et américain. Aujourd’hui, l’endroit est reconnu pour la beauté de ses vallées glaciaires et pour ses magnifiques fjords.

4 – Réserve Nahanni (Territoire du Nord-Ouest)

Pour les plus aventureux, il y a la Réserve de parc national de Nahanni, situé à environ 600 kilomètres à l’ouest de Yellowknife. Comme il n’existe pas de route publique, les visiteurs doivent s’y rendre en hydravion. Les grandes vedettes du parc sont les chutes Virginia, de la rivière Nahanni Sud, qui plongent dans quatre canyons situés entre les montagnes Mackenzie. S’il est possible d’y faire des randonnées en canot et en kayak, mieux vaut être un pagayeur aguerri!

5 – Wapusk (Manitoba)

Situé au nord du Manitoba, sur la rive ouest de la baie d’Hudson, ce parc offre plus de 11 000 km2 de toundra sauvage. Mais si on se rend au Parc national de Wapusk, c’est d’abord et avant tout pour admirer les ours polaires. D’ailleurs, wapusk est le mot cri pour ours blanc. Si vous êtes chanceux, vous croiserez peut-être des renards et des lièvres arctiques ou encore des loups ou des caribous. Bref, il s’agit d’un lieu fantastique pour observer les animaux nordiques dans leur habitat naturel.

Plus près de la maison

Et bien sûr, n’oubliez pas de faire un tour du côté des parcs nationaux qui se trouvent plus près de chez nous. Les amoureux de vélo voudront sans doute profiter du Parc national Kouchibouguac et de ses 60 kilomètres de sentiers cyclables, alors que les randonneurs pourront se rendre au Parc national Fundy pour admirer ses divers écosystèmes.

* * *

Pour plus de conseils voyage, rendez-vous sur notre blogue (entre2escales.com).

Commentaire

Chaque type de riz nécessite un temps de cuisson et une quantité d’eau qui lui est propre. − Archives
Le riz sous toutes ses formes −…